Industrie

Porté par le marché, Groupe Pilote s'équipe pour produire plus de camping-cars en 2024

Par Cyril Raineau, le 25 mai 2022

Le fabricant de camping-car Pilote modernise son outil de production pour être en mesure de produire jusqu’à 12 000 véhicules par an à compter de 2024. Une montée en cadence permise par l'investissement de 20 millions d'euros sur son site historique de La Limouzinière (Loire-Atlantique) et dans ses usines du Maine-et-Loire et d'Allemagne.

Antoine Gueret, directeur commercial et marketing du groupe Pilote : "Le marché du camping-car augmente continuellement en Europe depuis une dizaine d’années."
Antoine Gueret, directeur commercial et marketing du groupe Pilote : "Le marché du camping-car augmente continuellement en Europe depuis une dizaine d’années." — Photo : Cyril Raineau

Le groupe Pilote, concepteur et fabricant de camping-car installé en Loire-Atlantique et Maine-et-Loire, file tout droit vers une augmentation de ses capacités de production. L'objectif est d’être en mesure de produire jusqu’à 12 000 camping-cars par an à compter de 2024, contre 7 000 aujourd'hui, de l’entrée jusqu’au haut de gamme, commercialisés sous huit marques (Pilote, Frankia, Bavaria, Le Voyageur, Hanroad etc.). 6 000 sont fabriqués en France.

Pour augmenter sa production et ainsi répondre à la croissance du marché, l’ETI familiale a initié en 2019 un plan d’investissement de 20 millions d’euros. "Depuis une dizaine d’années, notre marché progresse continuellement en Europe, une tendance de fond de l’ordre de 5 à 10 % selon les années et qui a explosé avec le Covid pour atteindre une hausse de 20 à 25 %", remarque Antoine Gueret, directeur commercial et marketing.

L’ETI lauréate de France Relance

Les trois sites du groupe bénéficient de l’enveloppe d'investissement : l’historique à la Limouzinière en Loire-Atlantique (600 collaborateurs), celui de La Membrolle-sur-Longuenée en Maine-et-Loire près d’Angers (400) et l’allemand situé en Bavière (250).

L’ETI n’a pas fait le choix d’étendre ses locaux, adoptant un autre modèle de développement. "Les équipes ont imaginé l’assemblage de véhicules de manière plus automatisée et surtout mieux organisée, nous permettant d’accélérer les rythmes de production", précise le président du directoire et directeur général Patrick Guilloux. L’investissement porte donc, pour partie, sur des équipements. Dont, pour le site de la Limouzinière, sur un système de convoyage mécanique des véhicules durant le process d’assemblage. Le groupe Pilote est lauréat de France Relance et a bénéficié à ce titre d'une subvention de 400 000 euros, "que nous avons pris comme un encouragement et une responsabilité", souligne le dirigeant.

La crise des semi-conducteurs pénalise l’activité

L’engagement porte également sur la réorganisation de la logistique ainsi que sur le recrutement. Le groupe envisage d'embaucher entre 150 et 200 collaborateurs par an sur les deux prochaines années pour ses deux sites français.

Ce pari sur l’avenir a une première inconnue : le marché du camping-car va-t-il être toujours aussi florissant, avec l’Allemagne pour locomotive (85 000 immatriculations l’an passé), suivie de la France (30 000) et de l’Angleterre (18 000) ? Surtout, la crise des semi-conducteurs, pénalisant l’approvisionnement en châssis, freine le développement du groupe Pilote. "Une situation qui perdure depuis septembre 2020, déplore Patrick Guilloux, et à laquelle tous les fabricants d’automobile sont confrontés." Les conséquences impactent très directement l’activité.

Le groupe Pilote a terminé le précédent exercice (1er septembre 2020- 31 août 2021) sur un chiffre d’affaires de 382 millions d’euros, dont la moitié réalisée en France (l’autre en Europe). "Si nous nous étions basés sur les prévisions de vente, nous aurions une croissance extrêmement forte pour cette année, mais il est difficile de nous projeter aussi finement que d’habitude, remarque le président du directoire. Nous pensons ne pas faire moins que l’an passé, et espérons même un peu de croissance."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition