Loire-Atlantique

Industrie

Pilgrim Technology investit dans une nouvelle usine pour faire décoller ses drones

Par Caroline Scribe, le 15 septembre 2022

Pilgrim Technology va investir plus de 2,5 millions d'euros dans une nouvelle usine pour industrialiser sa production de drones et robots professionnels. L'entreprise, basée à La Chevrolière en Loire-Atlantique, veut ainsi s'imposer comme le leader de son secteur d'ici 2030.

Anne Marie Haute, présidente du fabricant de drones et robots professionnels Pilgrim Technology.
Anne Marie Haute, présidente du fabricant de drones et robots professionnels Pilgrim Technology. — Photo : Caroline Scribe

Pilgrim Technology a de l’ambition. Le concepteur, fabricant et opérateur de drones et robots professionnels, installé à La Chevrolière, au sud de Nantes, veut faire passer son chiffre d’affaires d’un million à 10 millions d’euros d’ici 2030 et ses effectifs de 18 à 60 salariés. "Nous avons le projet de changer de taille et l’ambition de devenir le leader mondial de notre segment à l’horizon 2030", annonce Anne-Marie Haute, présidente de Pilgrim Technology.

Jusqu’à présent, l’entreprise produisait de petites séries de drones sur-mesure, destinés à l’inspection industrielle d’éléments de grande taille en milieux contraints ou dangereux, pour des clients opérant principalement dans les secteurs de l’énergie, de l’offshore, du nucléaire et de la sécurité (Airbus, Naval Group, Thales, Engie, Suez, Maser Ingénierie…). "Nous accompagnons EDF dans le démantèlement de ses sites à l’étranger. Nous avons également travaillé avec l’Armée, en particulier les forces spéciales, pour fabriquer des drones sur-mesure complexes ou adaptés à des environnements très particuliers. Les atouts de nos drones sont d’être développés par des gens dont c'est le métier, et fabriqués en France. C’est une garantie de sécurité et de confidentialité sur un marché dominé par les Chinois", commente la dirigeante de la PME, qui réalise 60 % de son chiffre d’affaires à l’international.

De 3 à 10 drones par mois

Pour répondre à la demande, Pilgrim Technology veut faire passer ses capacités de production de 3 à 10 drones par mois en se dotant d’un nouvel outil industriel. La PME va ainsi investir 1,5 million d’euros dans la construction d’un bâtiment de 600 m² au sol, dont 400 m² d'ateliers. Un million d’euros supplémentaire sera affecté à l’acquisition de nouvelles machines (une imprimante 3D de grande capacité est en cours de livraison). Ces investissements bénéficient d'une subvention de 490 000 euros dans le cadre du plan France Relance.

L’usine devrait sortir de terre dans les deux ans sur la commune de La Chevrolière. Elle sera construite en partenariat avec le groupe de construction de bâtiments à usage professionnels Essor, client récent de Pilgrim Technology. "Essor illustre à la fois notre diversification vers le secteur du bâtiment et notre volonté d’intégrer nos clients dans nos process", commente Anne-Marie Haute. Cet investissement capacitaire doit faire évoluer le business model de Pilgrim Technology. En développant la part des ventes par rapport aux prestations de service, il doit permettre d'atteindre l'objectif de décupler le chiffre d’affaires de l'entreprise d’ici 2030.

Du lin pour remplacer le carbone

Parallèlement, l’entreprise s’engage dans une démarche d’écoconception de ses solutions, notamment, en remplaçant le carbone par du thermoformage de lin. Elle est soutenue dans cette voie par le normand Terre de lin, premier producteur de lin en France, qui a déjà accompagné la marque de ski Salomon. "Cette démarche répond à la double volonté d’une production plus écologique et de souveraineté en redevenant maître de notre matière première qui provenait de Chine. Nos structures seront à l’avenir 100 % fabriquées en France", explique la dirigeante.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition