Nantes

Biotech

Nouvelle levée de fonds de plus de 700.000 euros pour la biotech Xenothera

Par La rédaction, le 07 juin 2017

C’est la troisième levée de fonds en trois ans de la start-up nantaise spécialisée dans les anticorps polyclonaux. La biotech envisage l’introduction en clinique de son premier produit, un immunosuppresseur pour la transplantation, en 2018.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Elle avait levé plus de 800.000 euros en 2014, puis 2 millions l’an dernier. La biotech nantaise créée en 2014 par une équipe médicale spécialiste des greffes et un vétérinaire de réputation mondiale, vient de lever 780.000 euros auprès de ses actionnaires historiques. Une levée de fonds qui devrait lui permettre de poursuivre le développement de son premier produit dont l’introduction en clinique est prévue en 2018. Le démarrage des essais cliniques pour le produit phare de Xenothera, un immunosuppresseur pour la greffe, a commencé cette année.
« Notre positionnement est un peu atypique sur ce produit. Nous attaquons un marché existant, représentant 500 millions d'euros, avec une technologie de rupture », expliquait le docteur Odile Duvaux, directrice générale de Xenothera, dans nos colonnes l’an dernier.

La biotech possède par ailleurs un portefeuille de produits à un stade plus préliminaire. Tous sont protégés par une licence exclusive et mondiale du brevet au nom de Xenothera. Parmi eux figure une molécule dont l'action protectrice contre le virus Ébola a été saluée par un récent article dans une revue scientifique. Sa mise sur le marché ne devrait toutefois pas intervenir avant 2020 ou 2021.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.