Événement

Interview « Nous observons un renouveau de la fonction de DRH »

Entretien avec Florent Gillet, senior executive manager chez Michael Page Grand Ouest

Propos recueillis par Pierrick Lieben - 25 janvier 2018

Le 1er février, les meilleures initiatives RH de l'Ouest seront récompensées lors de la 5e édition du Prix des ressources humaines Grand Ouest, organisée à Nantes. Le point sur l'évolution des ressources humaines avec Florent Gillet, senior executive manager chez Michael Page Grand Ouest et organisateur de l'événement.

Florent Gillet, senior executive manager chez Michael Page Grand Ouest, présidera le jury de la 5e édition du Prix des ressources humaines Grand Ouest. — Photo : Michael Page

Vous présidez le jury de la 5e édition du Prix des ressources humaines Grand Ouest, organisé par Michael Page et l’Association des directeurs de ressources humaines (ANDRH) Grand Ouest. De quoi s’agit-il ?

Florent Gillet : Ce prix permet de souligner la performance et l’innovation en matière de ressources humaines des entreprises basées dans l’Ouest de la France. Depuis cinq ans, nous observons un renouveau de la fonction de DRH. Auparavant, on parlait de responsable du personnel, avec une fonction très administrative. Désormais, les RH travaillent sur le dialogue social, le développement de l’entreprise, son image employeur.

Au-delà de la gestion pure du personnel, il s’agit d’obtenir le meilleur de l’homme pour la meilleure performance de l’entreprise. Je note que nous recevons de plus en plus de candidatures. Nous en avons examiné 18 cette année, réparties dans trois catégories : groupe, PME et start-up.

Quelles tendances lourdes observez-vous ? On parle beaucoup de bonheur au travail. Est-ce un fil rouge ?

F.G. : Effectivement. Nous allons accueillir, lors de la cérémonie de remise des prix, le 1er février, à Audencia Nantes, Laurence Vanhee. Elle est Chief Happiness Officer et nous parlera des « transformations positives », en utilisant le bonheur au travail et la transformation collective. Cette thématique sera également déclinée par l’ANDRH Grand Ouest en 2018.

Le marché du travail, notamment dans l’Ouest, connaît des tensions sur certaines compétences. Comment se présente l’année 2018 ?

F.G. : Nous constatons qu’il y a davantage de demandes de la part d’entreprises pour aller chercher le meilleur candidat. Le prix Ressources Humaines permet aux lauréats de valoriser leurs pratiques en la matière. Globalement, ces tensions se retrouvent dans la plupart des métiers, notamment dans l’industrie. Il faut compter entre quatre et six mois pour réaliser un recrutement satisfaisant.

Propos recueillis par Xavier Debontride, à retrouver également sur la Radio des Entreprises :

Renseignements et inscriptions à l'événement sur le site du Prix des ressources humaines Grand Ouest.

Florent Gillet, senior executive manager chez Michael Page Grand Ouest, présidera le jury de la 5e édition du Prix des ressources humaines Grand Ouest. — Photo : Michael Page