Nantes

Naval

Naval Group : les retombées du contrat avec l'Australie pour le site nantais

Par Caroline Scribe, le 14 février 2019

Après 18 mois de négociations, Naval Group a signé avec l'Australie l'accord de partenariat stratégique visant à livrer 12 sous-marins de type Barracuda à la marine australienne. Le site de Nantes - Indret est impliqué dans ce programme.

Naval Group a signé un contrat avec l'Australie prévoyant la livraison de 12 sous-marins de type Barracuda.
Naval Group a signé un contrat avec l'Australie prévoyant la livraison de 12 sous-marins de type Barracuda. — Photo : Naval Group

Après 18 mois de négociations, Naval Group a signé l’accord de partenariat stratégique avec l’Australie, qui encadrera la coopération entre les deux partenaires pour les 50 prochaines années, mais aussi tous les futurs contrats du projet. Celui-ci prévoit la livraison à la marine australienne de 12 sous-marins dernière génération, de type Barracuda, pour un montant record de 31,3 milliards d’euros. Le contrat prévoit, entre autres, le transfert de nouvelles technologies et de capacités de production avancées à l’Australie lui permettant « de franchir une étape supplémentaire en matière de souveraineté en tant que nation sous-marine », ainsi que la création de milliers d’emplois directs et indirects.

Systèmes de propulsion et banc d’essai

Pour autant, le site nantais de Naval Group, qui emploie 1 000 salariés à Indret et 200 au Technocampus Océan, contribuera à ce contrat géant. Produisant notamment les systèmes de propulsion des sous-marins Barracuda et celui des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), il a en charge l’étude du système de propulsion des sous-marins australiens, qui seront les plus gros sous-marins à propulsion classique au monde, avec de forts enjeux en matière de discrétion acoustique.

Parallèlement, le site de Nantes-Indret réalise l’étude d’un banc d’essais qui sera implanté sur le chantier australien à Adelaïde pour répondre à la volonté de l’état australien de maîtriser l’ensemble de la production et de se doter d’équipements industriels équivalents à ceux de Naval Group. Les études de design de ce bâtiment de 5  00 m² doivent être effectuées d'ici avril  021, en intégrant progressivement des collaborateurs australiens provenant de Naval Group Australia. La construction du premier sous-marin devrait démarrer en 2023 pour une livraison attendue à partir de 2030. Un navire sortira ensuite tous les deux ans des lignes de production.

Une équipe mixte franco-australienne

En vue de cette échéance, le site de Nantes-Indret a constitué une équipe dune vingtaine d’ingénieurs et techniciens, qui offre la particularité d’être mixte en intégrant des ingénieurs australiens qui vont se former aux technologies de Naval Group. Sur 2019, cette équipe va être progressivement portée à 35 personnes.

Naval Group a signé un contrat avec l'Australie prévoyant la livraison de 12 sous-marins de type Barracuda.
Naval Group a signé un contrat avec l'Australie prévoyant la livraison de 12 sous-marins de type Barracuda. — Photo : Naval Group