Banque

Nantes ou Rennes pour la future Banque Populaire du grand Ouest ?

Par la rédaction, le 23 mars 2017

Les deux Banques Populaires Atlantique et de l'Ouest annoncent avoir "engagé les travaux en vue d'un rapprochement". Au-delà de la constitution d'un nouvel acteur coopératif de plus de 3.000 salariés et 551 millions d'euros de PNB pour 75 millions de résultat net, se posera la question du futur siège de l'établissement bancaire.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La Banque Populaire de l'Ouest et la Banque Populaire Atlantique entament leur fusion. À l'instar d'autres régions comme Auvergne - Rhône-Alpes et d'autres réseaux bancaires, notamment du même groupe BPCE comme les Caisses d'Epargne. Les Banques Populaires jouent la prudence dans l'Ouest et parlent de "travaux en vue d'un rapprochement". Elles emploient aussi le conditionnel parlant de rapprochement "éventuel", qui « permettrait de constituer un acteur coopératif régional puissant, couvrant les régions Bretagne et Pays de la Loire ainsi que les départements de la Manche et de l’Orne en Normandie ». Les conseils d'administration des deux banques lancent d'abord "une étude d’opportunité et de faisabilité".

Quel devenir pour les deux réseaux et sièges actuels ?

Question à laquelle il leur faudra répondre : où sera basé le siège du futur ensemble ? Difficile à trancher étant donné les deux sièges actuels de chaque entité. À Rennes - Saint-Grégoire, en Ille-et-Vilaine, la BPO a investi 44 millions d'euros dans un nouveau vaisseau amiral "Polaris" de 15 000 m², inauguré en grande pompe il y a deux ans à peine. C'était en mai 2015. À Nantes - Saint-Herblain, son siège est moins récent (2005). Construit à l'époque pour absorber la fusion avec la Banque Populaire Anjou-Vendée, il fait la même surface que son homologue rennais. Avantage de l'âge pour Rennes donc ? En fusionnant sur un périmètre semblable, les Caisses d'Epargne de l'Ouest, par exemple, ont conservé leurs deux sièges. Mais la tête décisionnelle est aujourd'hui clairement basée à Nantes. Quid aussi des 174 agences de la Banque Populaire Atlantique et des 155 agences de son homologue de l'Ouest ? Il faudra également trouver un nom à ce futur ensemble pour l'instant embryonnaire.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition