Finance

My New Startup : La société de crowdfunding devient Finple

Par Caroline Scribe, le 08 septembre 2017

My New Startup, la plate-forme nantaise de crowdfunding en capital investissement, devient Finple. Explications de son fondateur Thomas Derosne.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le Journal des Entreprises : Thomas Derosne, vous avez créé début 2014 My New Startup qui devient aujourd'hui Finple. Pourquoi ce changement de nom ?

Thomas Derosne : Plusieurs raisons à cela. Nous voulons d'abord mieux communiquer sur ce que nous faisons et comment nous le faisons. Notre ambition est de rapprocher les entrepreneurs à succès et des investisseurs engagés. Nous sommes persuadés que le crowdfunding n'est pas une mode mais un financement d'avenir. Toutefois pour durer, nous avons besoin de créer de la performance en offrant du rendement à nos investisseurs. Pour cela, et c'est là où nous avons une approche différente de celle de nos confrères, nous proposons non seulement du financement, mais un accompagnement des dirigeants aux différents stades de leur croissance. C'est également la seconde raison pour laquelle nous changeons de nom : nous diversifions notre gamme de financement.

Quels nouveaux produits d'investissement va proposer Finple ?

T.D. : Financement en capital est notre métier d'origine. Jusqu'à présent, My New Startup faisait du capital amorçage et un peu de capital développement. Finple offre désormais aux investisseurs la possibilité de souscrire à des emprunts obligataires. Ce produit s'adresse à deux catégories : d'une part, les promoteurs immobiliers, d'autre part les PME et ETI en phase d'accélération, souhaitant notamment financer leur démarche d'open innovation. L'emprunt obligataire via notre plateforme leur permet de financer l'innovation, tout en communiquant sur leur démarche, voire en impliquant les salariés qui le souhaitent dans le financement. Je précise que nous intervenons dans le cadre d'une architecture ouverte. Cela signifie que nous travaillons en complémentarité avec les banques, les réseaux de business angels - et notamment avec Ouest Angels, notre partenaire pour le concours Rainboway - et Pays de la Loire Participation. Notre nouvelle identité, Finple, Finançons l'économie positive, correspond mieux à notre ambition qui est de devenir un maillon fort dans la chaîne de financement de la nouvelle économie.
 

Où en êtes-vous dans le développement de votre propre société et quels sont vos objectifs ?

T.D. : La société s'est beaucoup développée. Nous sommes aujourd'hui une équipe de dix personnes et nous allons lancer un plan de recrutement dans les prochains mois. En trois ans, My New Startup a financé 18 entreprises pour un montant supérieur à 7 millions d'euros. Nous sommes la plateforme n° 1 en France en termes de ticket moyen. Celui-ci est compris entre 15.000 et 20.000 euros contre 3.000 à 4.000 euros pour la moyenne des plateformes concurrentes. Sur le premier semestre 2017, nous avons déjà financé huit sociétés pour un montant de 3,5 millions d'euros et nous avons de gros dossiers qui devraient aboutir au second semestre. Pour 2018, nous visons 20 millions d'euros financés sur l'année.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail