Nantes

Industrie

Min de Nantes : Systovi et Armor équiperont le toit

Par la rédaction, le 03 février 2017

C'est le groupement emmené par Armor Green, associé à l'entreprise herblinoise Systovi, qui équipera la toiture du futur Min de panneaux photovoltaïques.

Photo : Systovi

Il devrait ouvrir ses portes à l'automne 2018 entre Rezé et les Sorinières. Le chantier du futur Min de Nantes devrait démarrer dans les prochaines semaines. Il sera équipé de « la plus puissante installation solaire en toiture du Grand Ouest » selon un communiqué de Nantes Métropole. Les 32.000 m² d'installation fourniront cinq gigawatts, soit la consommation de 2.000 foyers. À l'occasion de la signature du pacte d'innovation État-Métropole, il a été annoncé que c'est l'entreprise rennaise Armor Green, filiale du groupe Legendre, associée à la société herblinoise Systovi (60 salariés, 17,6 millions d'euros de chiffre d'affaires) qui construira l'ensemble. Toutes deux ont été sélectionnées à la suite d'un appel à projets lancé mi-2016 par Nantes Métropole. « Ce qui a fait la différence par rapport à nos concurrents, c'est notre bilan carbone. Nos panneaux photovoltaïques sont plus performants que les autres même s'ils sont plus chers que des panneaux importés de Chine. Ce marché est important pour Systovi. Il représente une capacité de 5 mégawatts, soit 30 % de notre production 2016 », explique Pascal Janot, P-dg de Systovi.

Un investissement de 6 millions d'euros

L'investissement représente six millions d'euros auquel l'État apporte un appui de 500.000 euros. Au total, l'État soutient le projet à hauteur de 9,5 millions d'euros, soit un peu plus de 6 % du montant global de l'investissement évalué à 148 millions d'euros. Porté par Nantes Métropole, le futur marché d'intérêt national, le deuxième de France après Rungis, se veut un véritable prototype des dispositifs les plus efficaces en termes de performance environnementale et de production d'énergie. Ainsi en sous terrain, sous les 62.000 m² qu'occupera le marché de gros, une immense citerne récupérera les eaux de pluie. Une centaine d'entreprises devrait déménager sur le nouveau Min, représentant l'équivalent de 1.200 emplois.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition