Nantes

Technologies

Microsoft ouvre deux structures dédiées à l'intelligence artificielle à Nantes

Par Caroline Scribe, le 25 avril 2019

Microsoft France a choisi Nantes pour y implanter son premier Microsoft Experiences Lab en région. Ce lieu a pour vocation de faire émerger l'innovation numérique dans des filières d'excellence, en l'occurrence l'agroalimentaire et la smart city. Le groupe américain ouvrira également une école de l'intelligence artificielle à l'automne.

De gauche à droite : Carlo Purassanta, président de Microsoft France, Laurence Lafont, directrice des opérations de Microsoft France et Francky Trichet, adjoint au Maire de Nantes, en charge du numérique et de l'innovation.
De gauche à droite : Carlo Purassanta, président de Microsoft France, Laurence Lafont, directrice des opérations de Microsoft France et Francky Trichet, adjoint au Maire de Nantes, en charge du numérique et de l'innovation. — Photo : Caroline Scribe - Le Journal des Entreprises

Dans le cadre de son plan IA (pour intelligence artificielle), Microsoft France a choisi Nantes pour y installer le premier des trois Microsoft Experiences Lab qu’il compte ouvrir dans l’Hexagone. Hébergé à Connecting Place et animé par Audran Cochard, ce laboratoire se veut un levier du déploiement des nouvelles technologies, notamment celles liées à l’intelligence artificielle, en région.

Agroalimentaire et smart city

« Nous voulons fédérer autour de l’intelligence artificielle tous les acteurs d’une filière d’excellence, dans une logique d’écosystème ouvert, pour repenser les modèles économiques, faire émerger des innovations et sensibiliser au numérique », explique Laurence Lafont, directrice des opérations de Microsoft France. À Nantes, ce sont les filières de l’agroalimentaire et de la smart city (ville intelligente) qui ont été identifiées comme secteurs à forts enjeux économique et sociétal. Les entreprises, collectivités, associations sont donc invitées à profiter du nouvel espace pour échanger, se former, expérimenter, initier de nouveaux projets, etc., en capitalisant sur des technologies mises à disposition par Microsoft ou développées par des start-up locales.

« Microsoft a l’ambition de faire de Nantes une smart city exemplaire au niveau international. »

« Microsoft se positionne comme le facilitateur de la transformation numérique des entreprises, sans interférer dans leur business model, avec l’ambition d’être un catalyseur de l’innovation en régions », précise Carlo Purassanta, président de Microsoft France. Les innovations qui verront le jour à Nantes ont vocation à être portées au niveau national et à l’étranger. « Nous avons l’ambition de faire de Nantes une smart city exemplaire au niveau international », confirme Laurence Lafont. Par ailleurs, Microsoft devrait créer deux autres laboratoires sur le modèle nantais en 2019, avec des implantations prévues dans le Sud-Ouest et en Auvergne Rhône-Alpes.

Développer les compétences autour de l’IA

Le groupe informatique américain ouvre également à Nantes une école de l’intelligence artificielle. Celle-ci s’inscrit dans le cadre d’un plan visant à ouvrir 20 écoles IA Microsoft en France d’ici 2020.

Hébergée dans les locaux du Crédit Agricole Atlantique Vendée, l’école nantaise accueillera sa première promotion de 24 élèves à l’automne. Les apprenants, des personnes éloignées de l’emploi, en décrochage scolaire ou en reconversion professionnelle, y suivront une formation de 7 mois à l’intelligence artificielle. Elles seront ensuite accueillies pour 12 mois, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, au sein d’une entreprise partenaire de Microsoft, pour y travailler à des projets de développement d’applications, d’algorithmes…

IA et éthique

Enfin, avec Impact AI, Microsoft France déploie des ateliers participatifs pour réfléchir aux enjeux éthiques et responsables de l’IA. Un premier atelier s’est ainsi tenu à Nantes, en partenariat avec NaonedIA, le collectif créé par Francky Trichet, qui réunit 75 entreprises et chercheurs nantais travaillant sur l’IA. « On n’a plus le temps d’attendre, il faut d’urgence réfléchir à ces questions », estime Francky Trichet. D'autres ateliers suivront donc.

De gauche à droite : Carlo Purassanta, président de Microsoft France, Laurence Lafont, directrice des opérations de Microsoft France et Francky Trichet, adjoint au Maire de Nantes, en charge du numérique et de l'innovation.
De gauche à droite : Carlo Purassanta, président de Microsoft France, Laurence Lafont, directrice des opérations de Microsoft France et Francky Trichet, adjoint au Maire de Nantes, en charge du numérique et de l'innovation. — Photo : Caroline Scribe - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.