Vendée

Distribution

Marc & Betty veut réinventer la pause café

Par Jéromine Doux, le 14 novembre 2019

Marc & Betty, un fabricant vendéen de pains et de viennoiseries commercialisés via des distributeurs automatiques, veut changer les habitudes de ses consommateurs. La PME parie sur des produits sains, des gobelets réutilisables, des emballages compostables mais aussi sur des vélos d’appartement.

Betty Vergnaud, codirigeante du groupe Marc&Betty, veut installer des vélos d'appartement à proximité de ses distributeurs pour inciter les consommateurs à faire de l'exercice.
Betty Vergnaud, codirigeante du groupe Marc&Betty, veut installer des vélos d'appartement à proximité de ses distributeurs pour inciter les consommateurs à faire de l'exercice. — Photo : Jéromine Doux - JDE

Installer des vélos d’appartement à proximité de ses distributeurs automatiques de cafés et de viennoiseries : c’est le nouveau pari de Betty Vergnaud, qui dirige avec son frère le groupe vendéen Marc & Betty. L’objectif est d’inciter ses consommateurs à faire du sport pendant leurs pauses en leur proposant des challenges, sponsorisés par des annonceurs. Une nouvelle manière de faire de la publicité pour les uns et un bon moyen de se dépenser pour les autres. Car l’idée de cette PME de 30 salariés, qui fabrique pains et viennoiseries avant de les vendre via des distributeurs automatiques, est de repenser complètement son modèle économique. « Nous sommes sur un marché très concurrentiel, qui n’a pas innové depuis 40 ans », raconte Betty Vergnaud. Le marché de la distribution automatique stagne et quelques gros acteurs rachètent successivement les petits. « C’est une activité facile, poursuit-elle. La plupart des acteurs achètent, en gros, des barres chocolatées ou des produits qui ont une longue date de conservation puis ils les revendent à l’unité avec une forte marge.»

Des viennoiseries fabriquées en Vendée

Un procédé que le groupe vendéen, basé à Saligny, n’a jamais voulu suivre. « Nous fabriquons nos viennoiseries dans nos locaux et nous approvisionnons nos distributeurs en produits frais quasiment au quotidien », précise Betty Vergnaud, présente au sein de l'Université de Nantes, à la CCI du Maine-et-Loire, au CHU d'Angers ou dans des entreprises comme Fleury Michon. La dirigeante, qui recense quelques grandes marques de soda et de barres chocolatées, mise avant tout sur le local et les produits plus sains. Ainsi, elle propose des fruits crus, secs ou en compote, 70 % de boissons à base d’eau et a d’ailleurs choisi de déréférencer la marque Coca-Cola pour commercialiser un « soda » à base d’infusions, produit dans le Maine-et-Loire. « Un vrai pari, concède-t-elle. Mais je suis convaincue que nous avons le pouvoir de changer la façon de consommer de nos clients. » Marc & Betty vendent 10 viennoiseries pour seulement une barre chocolatée. Plus de 500 000 viennoiseries et sandwichs sont produits chaque année pour un chiffre d’affaires de 3 M€ en 2019, en croissance de 5 % par rapport à l’année dernière. « Notre CA est en hausse depuis 6 ans, confie la dirigeante. Il a même fait un bon de 60 % il y a trois ans grâce à la signature de gros contrats. »

Des bouteilles réutilisables et des emballages compostables

En parallèle, par conviction mais aussi pour répondre à l’interdiction du plastique jetable, au 1er janvier 2020, Betty Vergnaud réfléchit à utiliser des gobelets ou des bouteilles réutilisables pour ses boissons et cafés. Pour les viennoiseries, la dirigeante imagine des emballages compostables. Un retour aux sources pour cette fille et petite-fille de boulanger, qui a repris la société fondée par son grand-père. Enfant, Betty Vergnaud emballait en effet les sandwichs dans des papiers de soie avant de les disposer dans les premiers distributeurs automatiques. « À cette époque, les viennoiseries n’avaient même pas d’emballage », se souvient-elle. Et c’était sans doute mieux ainsi.

Betty Vergnaud, codirigeante du groupe Marc&Betty, veut installer des vélos d'appartement à proximité de ses distributeurs pour inciter les consommateurs à faire de l'exercice.
Betty Vergnaud, codirigeante du groupe Marc&Betty, veut installer des vélos d'appartement à proximité de ses distributeurs pour inciter les consommateurs à faire de l'exercice. — Photo : Jéromine Doux - JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.