Nantes

Logistique

Lidl se dote de la première plateforme logistique d'Europe fonctionnant à l'hydrogène vert

Par Cyril Raineau, le 30 mars 2022

L’enseigne allemande Lidl a engagé 90 millions d’euros pour édifier une plateforme logistique s’étendant sur 50 000 m² à Carquefou, en périphérie de Nantes. Desservant 68 magasins des Pays de la Loire, elle se veut respectueuse de l’environnement. Une démarche symbolisée par le partenariat engagé avec l’entreprise nantaise Lhyfe, productrice d’hydrogène vert alimentant les engins de manutention. L’inauguration se tenait mercredi 30 mars.

L’entrepôt de Lidl à Carquefou, opérationnel depuis octobre 2021, dessert 68 magasins de la région.
L’entrepôt de Lidl à Carquefou, opérationnel depuis octobre 2021, dessert 68 magasins de la région. — Photo : Cyril Raineau

L’enseigne à petits prix Lidl a signé un chèque de 90 millions d’euros pour ériger, à Carquefou (Loire-Atlantique) une plateforme logistique à la mesure de ses ambitions dans les Pays de la Loire.

Jusqu’alors, le distributeur (propriété du groupe allemand Schwarz) qui a bouclé l’exercice 2020-2021 sur un chiffre d’affaires de 96,3 milliards d’euros, disposait d’un entrepôt régional de 15 000 m² à Sautron (Loire-Atlantique). Le site de Carquefou est d’une tout autre dimension : 50 000 m² au sol pour vingt mètres de hauteur. Située sur l’ancien site du cigarettier la Seita racheté par Lidl en 2017, la plateforme, inaugurée mercredi 30 mars 2022, est opérationnelle depuis octobre 2021.

Parmi les 45 000 salariés que compte l’enseigne dans 32 pays, comme l’a précisé son président pour la France Frédéric Fuchs, 280 travaillent dans cet entrepôt dont 140 nouveaux embauchés. "L’entreprise soutient 14 800 emplois en Pays de la Loire dont 4 600 en Loire-Atlantique", assure ainsi Emmanuel Solofrizzo, directeur exécutif opérationnel de Lidl France, considérant "qu’un emploi Lidl crée entraîne cinq emplois soutenus."

Recyclage des déchets et panneaux photovoltaïques

Le site de Carquefou fonctionne 24 heures sur 24, alimentant au quotidien, notamment en produits frais, 68 magasins répartis dans les Pays de la Loire. Outre l’activité logistique, il abrite les bureaux administratifs régionaux. Sous le toit de cette plateforme ultramoderne où les collaborateurs disposent d’une salle de sport, d’une cuisine avec une offre de restaurant et même d’un espace dédié aux échauffements musculaires pour les opérateurs logistiques, 42 000 palettes sont stockées (au jour de l’inauguration), un chiffre donnant l’ampleur des enjeux pour l’enseigne.

Lidl possède 24 autres plateformes logistiques en France et près de 150 en Europe. Celle de Carquefou se veut vertueuse et axée sur "l’optimisation environnementale". Ainsi, 17 000 m² de panneaux photovoltaïques permettent de couvrir 21 % des besoins en énergie du site. C’est ici aussi que sont traités les déchets des magasins desservis en Pays de la Loire, les camions livrant les marchandises étant ceux qui amènent en retour les détritus et autres surplus. À ce jour, selon Lidl, 86 % des déchets sont recyclés, l’objectif pour 2022 étant d’atteindre 88 % valorisés.

Les engins de manutention alimentés à l’hydrogène vert

Surtout, l’entrepôt ligérien est le seul du continent à alimenter ses engins de manutention en hydrogène vert. Sur 120 fonctionnant à l’électrique, 100 ont vu leur batterie conventionnelle remplacée par l’entreprise américaine Plug Power pour pouvoir circuler à l’hydrogène. Trois stations d’approvisionnement ont été installées dans l’entrepôt pour un temps de chargement de deux minutes contre plus 8 heures auparavant avec l’électrique, et ce avec une autonomie avoisinant les 7 heures.

L’une des trois bornes de rechargement en hydrogène située dans l’entrepôt.
L’une des trois bornes de rechargement en hydrogène située dans l’entrepôt. - Photo : Cyril Raineau

En parallèle, un premier poids lourd alimenté en hydrogène décarboné devrait circuler courant 2022, ouvrant la voie à une potentielle utilisation dans les autres entrepôts de Lidl.

Cet hydrogène vert est produit depuis l’usine de la PME nantaise Lhyfe à Bouin, en Vendée. "Ce que l’on réalise aujourd’hui, révèle Matthieu Guesné, son PDG, c’est une révolution. Nous faisons la transition énergétique à des prix compétitifs, et en créant de l’emploi". Et d’annoncer que Lhyfe a dans ses tuyaux "90 projets dans dix pays en Europe que nous allons installer dans les années qui viennent."

100 des 120 engins de manutention circulent à l’hydrogène vert.
100 des 120 engins de manutention circulent à l’hydrogène vert. - Photo : Cyril Raineau

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition