Nantes

Santé

Les pharmacies deviennent aussi virtuelles avec Valwin

Par Cyril Raineau, le 09 décembre 2020

De plus en plus de pharmacies se digitalisent à partir de plate-forme développée par Valwin, une PME nantaise qui adapte son offre pour répondre aux besoins des professionnels de la santé. 

Valwin accompagne les pharmacies dans leur digitalisation. La PME nantaise comprend une quarantaine de collaborateurs.
Valwin accompagne les pharmacies dans leur digitalisation. La PME nantaise comprend une quarantaine de collaborateurs. — Photo : Valwin

Valwin a la santé. Créée il y a sept ans sur le modèle d’une start-up, cette PME nantaise employant une quarantaine de salariés propose aux pharmacies et aux groupements de pharmacies une plate-forme de services leur permettant de prolonger sur le web les activités de leurs officines physiques. Durant les confinements, ces dernières ont d’ailleurs été davantage sensibilisées à la nécessité de disposer d’une vitrine numérique, un plus pour Valwin.

Grâce à la plate-forme de la PME, le patient peut gratuitement interagir avec son pharmacien : lui envoyer son ordonnance pour qu’elle lui soit préparée, bénéficier d’une messagerie sécurisée, acheter en lignes des médicaments sans ordonnance, prendre des rendez-vous pour une vaccination ou un test antigénique, etc. Il retrouve également en ligne des informations sur ses médicaments, sa pathologie, des vidéos sur des dispositifs médicaux…

Le pharmacien, pour qui ce service est payant, gère lui à distance les relations avec ses patients et les accompagne dans leurs demandes. Il peut également créer son propre contenu informatif directement sur la plate-forme digitale ou faire appel à Valwin pour le rédiger, la PME disposant dans ses rangs de trois pharmaciens, d’une sage-femme et d’une infirmière.

700 pharmaciens clients

Au 1er décembre, 70 000 patients utilisaient la solution de Valwin en France métropolitaine et dans les Dom-Tom. Cofondatrice et présidente de la PME, Camille Freisz précise que "700 pharmacies sont en ligne" sur la plate-forme. Convaincre ces dernières demande de l’énergie et… de la patiente. Depuis un peu plus d’un an, la dirigeante constate que les pharmacies et groupements sont davantage sensibles à l’intérêt de la digitalisation. " Le message que l’on cherche à faire passer est : soit vous y allez et accompagnez le patient qui lui est déjà sur le net, soit vous laissez les autres prendre la place ". Un message d’autant plus audible après les deux confinements au cours desquels les mots "click'& collect" et "digitalisation" ont envahi l’espace politique et médiatique. "Il y a une vraie prise de conscience collective à aller plus vite sur le digital", résume Camille Freiz.

Après les pharmacies, les infirmières

Rentable de 2016 à 2018, la PME a accéléré ses investissements depuis deux ans pour grandir plus vite. Dans cette optique, les équipes de Valwin ont amélioré différentes fonctionnalités du site et créé de nouveaux services. À partir de 2021, les infirmières vont ainsi pouvoir envoyer leurs ordonnances aux pharmacies pendant leurs tournées. Un gain de temps pour elles, le patient et l’officine. Cette nouveauté pour Valwin sera une nouvelle étape dans son développement. Car l’ambition de la PME résumée par sa fondatrice Camille Freisz est plus vaste que les seules pharmacies : "Grâce au numérique, nous souhaitons améliorer la coordination des professionnels de santé autour du patient et rendre ce dernier acteur de son information médicale".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition