Loire-Atlantique

Naval

Les Chantiers de l'Atlantique s'ouvrent au marché des yachts de luxe

Par David Pouilloux, le 17 mars 2022

La compagnie The Ritz-Carlton Yacht Collection vient de passer la commande de deux yachts de luxe auprès des chantiers de l’Atlantique. L’industriel de Saint-Nazaire engrange 800 millions d'euros de commande et un an et demi de travail pour les chantiers. Un moyen d'envisager l’avenir avec sérénité avec ce nouveau gros client.

Douglas Prothero (The Ritz-Carlton Yacht Collection), Laurent Castaing (Les Chantiers de l'Atlantique) et Marius Von Tangen-Jordan (Marriott International), à Paris, lors de l'annonce de la commande de deux yachts de luxe aux Chantiers de l'Atlantique.
Douglas Prothero (The Ritz-Carlton Yacht Collection), Laurent Castaing (Les Chantiers de l'Atlantique) et Marius Von Tangen-Jordan (Marriott International), à Paris, lors de l'annonce de la commande de deux yachts de luxe aux Chantiers de l'Atlantique. — Photo : David Pouilloux

Les deux nouveaux venus de la flotte de la compagnie The Ritz-Carlton Yacht Collection se nommeront Ilma et Luminara. Ils feront 200 mètres de long, auront une silhouette fuselée de yacht et comporteront 228 suites de luxe avec terrasse, là où un paquebot de croisière affiche 2 500 cabines… Laurent Castaing, le directeur général des Chantiers de l’Atlantique, ne cache pas sa joie, ni son soulagement. "Il y a quelques mois, j’avais signifié qu’il était important de rentrer des commandes en 2022, et c’est mieux que ça arrive en mars plutôt qu’en novembre, explique le patron des Chantiers. Chacun de ses super yachts de luxe sera vendu autour de 400 millions d’euros l’unité. Leur construction nous permet de garantir 9 mois d’activités à nos équipes pour chaque navire."

Décrocher un nouveau client

Les Chantiers de l’Atlantique réalisent en année pleine environ 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Près de 3 400 salariés travaillent directement pour le chantier naval et plus de 4 500 autres chez ses sous-traitants. "Le plus intéressant pour nous, c’est de décrocher un nouveau client, poursuit le dirigeant. C’est la promesse d’une collaboration sur la durée." Cette commande, assortie d’une option sur deux autres super yachts de luxe, permet au groupe de remplir son carnet de commandes jusqu’en 2025, date de livraison du second navire pour la société The Ritz-Carlton Yacht Collection. Cette dernière est la filiale maritime du groupe hôtelier de luxe bien connu, qui exploite plus de 100 hôtels dans le monde.

Image de l'un des super yacht qui sera construit par les Chantiers de l'Atlantique.
Image de l'un des super yacht qui sera construit par les Chantiers de l'Atlantique. - Photo : DR

Des bateaux pour le futur

"Avec les Chantiers de l’Atlantique, nous allons construire des bateaux pour le futur, lance Douglas Prothero, le directeur général de The Ritz-Carlton Yacht Collection. Nous sommes attachés au fait qu’ils soient innovants et nous savons que l’innovation est dans l’ADN des Chantiers." Innovation ? "Depuis la construction du Normandie ou du France, les Chantiers ont toujours été sur le front technique de ce qui se faisait de mieux en leur temps, lance Laurent Castaing. Les deux bateaux seront au plus haut niveau de ce qui peut se faire sur le plan environnemental. C’est le résultat de 15 ans de recherche et développement sur l’efficacité énergétique de nos navires. C’est un enjeu clé dans le monde d’aujourd’hui."

Propulsion au gaz naturel liquéfié, forme hydrodynamique, climatisation high-tech pour éviter les pertes d’énergie, les futurs yachts Ilma et Luminara bénéficieront de technologie de pointe. "Ils auront un temps d’avance sur les règles en vigueur", assure Laurent Castaing.

Laurent Castaing, directeur général des Chantiers de l'Atlantique.
Laurent Castaing, directeur général des Chantiers de l'Atlantique. - Photo : David Pouilloux

L’autre aspect particulièrement intéressant de ce projet est la collaboration étroite mise en place avec les équipes du groupe hôtelier. "Nous allons travailler main dans la main et partager notre vision, affirme Marius Von Tangen-Jordan, qui dirige les équipes de design et de développement du groupe Marriott International, propriétaire des enseignes Ritz-Carlton. Nous allons devoir innover." Habituées à concevoir la décoration et l’aménagement d’hôtels de luxe, ses équipes vont devoir trouver des solutions adaptées aux normes maritimes. "Les bateaux vont avoir le même niveau d’exigence que leurs hôtels, mais on ne peut pas utiliser les mêmes matériaux ! explique Laurent Castaing. C’est un défi intéressant à relever pour eux, et pour nous."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition