Nantes

Informatique

L'éditeur nantais de logiciels RCA déménage et repense son organisation

Par Cyril Raineau, le 22 septembre 2021

À l’étroit dans ses murs et planifiant un fort développement, l’éditeur nantais de logiciels pour experts-comptables RCA transfère son siège, ses collaborateurs et son activité en 2022. Ce déménagement dans un nouveau bâtiment nécessitant 20 millions d’euros d’investissement s’accompagne d’une nouvelle manière de faire travailler de concert les équipes.

Le site Novawest à Saint-Herblain est en cours de construction (maître d’ouvrage Galeo, architecte Topos).
Le site Novawest à Saint-Herblain est en cours de construction (maître d’ouvrage Galeo, architecte Topos). — Photo : Galeo

Plus grand et pensé pour répondre de façon optimale aux besoins des équipes. L’éditeur de logiciels pour experts-comptables RCA déménage, avant l’été 2022, dans un nouveau bâtiment de 6 000 m² répartis sur sept niveaux. Il accueillera l’ensemble des 200 collaborateurs de la PME située ZAC Ar Mor près du Zénith de Nantes, à Saint-Herblain. RCA devait pousser ses murs pour répondre à sa croissance, laquelle se traduit dans son chiffre d’affaires : 20 millions d’euros en 2020, entre 21 et 22 millions d’euros projetés en 2021 et un cap vers les 30 millions à l’horizon 2028, avec à cette date des effectifs qui s’étofferaient pour passer à 300 salariés.

"Nous ne voulions pas délocaliser l’entreprise, les collaborateurs apprécient la Zac Ar Mor, remarque Emmanuel Ledoux, directeur technique et cofondateur de la PME. Il y fait bon vivre et elle est bien desservie". Le choix d’implantation du futur site étant rapidement acté, encore fallait-il trouver le foncier sur un parc d’activités qui arrive presque à saturation. Ce sera finalement à 500 mètres à vol d’oiseau de son actuel site que RCA déménagera, dans l’un des trois bâtiments Novawest. Derrière ce nom, un projet de 15 000 m² de bureaux construits par le promoteur immobilier de cette même zone, Galeo. RCA sera propriétaire du plus grand des trois bâtiments. Montant de l’investissement pour l’éditeur de logiciels, 20 millions d’euros, aménagements compris.

La fin des open spaces

Des aménagements qui ont été mûrement réfléchis pour optimiser le travail et le bien-être des salariés. Pour les métiers supports et commerciaux, "nous aurons quelques bureaux individuels et surtout nous ne dépasserons pas quatre personnes dans un seul", précise Alexandra Touchard, responsable accueil et bâtiments à RCA.

Par ailleurs, terminé les open spaces de plus de 20 personnes qui existent actuellement: ils ne répondent plus aux attentes. "Pour les équipes techniques, nous n'irons pas au-delà de douze collaborateurs par espace", remarque-t-elle. Emmanuel Ledoux précise la philosophie derrière cet aménagement : "Nous avons pensé des espaces autonomes pour des équipes pluridisciplinaires, généralement entre six et dix personnes, qui travaillent sur un même logiciel."

Le concept répond à une meilleure efficience. Tout comme il résout aussi la problématique de l’acoustique présente actuellement avec les grands open spaces. Le Covid et le fait que des salariés exprimaient une certaine appréhension à travailler dans ces plateaux ouverts a fini de convaincre la direction dans cette idée de bureaux autonomes par équipe. "La crise sanitaire nous a confortés dans les orientations que nous avions identifiées", résume Alexandra Touchard.

Des zones d’échanges

Autre aménagement qui accompagne le futur site, des zones d’échanges interéquipes (ou salon), dédiées à des rencontres informelles entre collaborateurs, allant d’une très grande salle à des box plus intimistes de 4 à 8 personnes. "Nous sommes partis de l’existant, avons vu ce qui fonctionnait ou pas, note Alexandra Touchard, les salles de réunion étaient-elles utilisées, avec combien de personnes ? Là, les collaborateurs pourront aussi, si besoin, s’isoler de leur propre équipe."

Enfin, au regard du manque de place actuellement, RCA peut difficilement accueillir ses clients. Avec le nouveau bâtiment, pour mieux répondre à leurs besoins, le but sera de les intégrer pour qu’ils travaillent en lien avec les équipes techniques.

Le site Novawest à Saint-Herblain est en cours de construction (maître d’ouvrage Galeo, architecte Topos).
Le site Novawest à Saint-Herblain est en cours de construction (maître d’ouvrage Galeo, architecte Topos). — Photo : Galeo

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail