Nantes

Santé

Le vaccin de la biotech nantaise Valneva contre le Covid enfin autorisé en Europe

Par Cyril Raineau, le 27 juin 2022

Après plusieurs semaines d’atermoiements, la Commission européenne autorise finalement la mise sur le marché du vaccin anti Covid de la biotech nantaise Valneva.

Le vaccin du laboratoire nantais Valneva contre le Covid 19 est autorisé par la Commission européenne.
Le vaccin du laboratoire nantais Valneva contre le Covid 19 est autorisé par la Commission européenne. — Photo : AKOS STILLER

Un énorme ouf de soulagement s’est propagé dans les laboratoires et bureaux de la biotech nantaise Valneva, spécialiste des vaccins et cotée en Bourse. Jeudi 23 juin 2022, l’Agence européenne des médicaments (EMA) recommandait une autorisation de mise sur le marché en Europe de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre le Covid-19 pour une utilisation comme primovaccination chez les adultes âgés de 18 à 55 ans. C’était la dernière étape avant que la Commission européenne ne tranche.

Cette dernière vient de se prononcer et confirme que le VLA 2001, le nom du traitement développé par Valneva, est bien autorisé sur le marché européen. Il s’agit du sixième vaccin anti Covid pour les adultes qui obtient son feu vert. L’ensemble des pays de l’Union européenne, ainsi que l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège pourront bénéficier de l’innovation du laboratoire franco-autrichien dont le siège se situe à Saint-Herblain.

Déjà un accord avec le Royaume-Uni, les Émirats arabes unis et Bahreïn

Tout est allé très vite ces dernières semaines dans ce long feuilleton d’autorisation de mise sur le marché européen. Il y a seulement un peu plus d’un mois, la biotech nantaise, qui table sur un chiffre d’affaires compris entre 430 et 590 millions en 2022, recevait un coup de massue sur la tête. Cette même Commission européenne signifiait au laboratoire son intention de résilier l’accord de fourniture du vaccin. Valneva n’avait alors pas rempli un des termes du contrat : obtenir le quitus de l’Agence Européenne des Médicaments au plus tard le 30 avril 2022. Valneva a dû promptement réagir : le laboratoire disposait de 30 jours à compter du 13 mai 2022 pour obtenir l’aval de l’EMA. Pari réussi : le 23 juin, l’autorisation de mise sur le marché était bel et bien recommandée par l’Agence Européenne des Médicaments.

Celle-ci fait suite à celle, conditionnelle, accordée au Royaume-Uni en avril 2022, et à l’autorisation d’utilisation d’urgence accordée aux Émirats arabes unis et à Bahreïn, respectivement en mai 2022 et en mars 2022.

"Une fois de plus, nous avons démontré que Valneva possède l’expertise nécessaire pour porter un vaccin de la recherche en laboratoire à la mise sur le marché, se félicite le directeur général Thomas Lingelbach. Depuis que nous avons commencé à travailler sur VLA2001, nous n’avons cessé de recevoir des messages d’Européens qui attendent une technologie vaccinale plus traditionnelle". 15 % des Européens de plus de 18 ans ne sont pas encore vaccinés selon l’Agence Européenne des Médicaments, "et nous pensons que la mise à disposition de notre vaccin inactivé pourrait augmenter la couverture vaccinale et avoir un impact significatif sur la santé publique". Cette autorisation pour Valneva intervient alors que l’hypothèse d’une quatrième dose en France refait surface.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition