Pays de la Loire

Emploi

Le taux de retour à l'emploi progresse de 15 % en cinq ans en Pays de la Loire

Par Caroline Scribe, le 11 février 2020

L'année 2019 a été marquée dans les Pays de la Loire par une forte progression des retours à l'emploi et à des emplois plus durables.

Alain Mauny, directeur régional Pôle Emploi Pays de la Loire.
Alain Mauny, directeur régional Pôle Emploi Pays de la Loire — Photo : Pôle Emploi

En 2019, dans les Pays de la Loire, ce sont 259 000 personnes qui ont retrouvé un emploi de plus d’un mois. Un chiffre en progression de 15 % par rapport à 2015. Le taux de chômage s’inscrit à 7,2 % dans la région, contre 8,6 % au niveau national. Ce niveau, l’un des plus faibles de France, masque des disparités locales allant de 4,5 % sur le bassin d’emploi des Herbiers à 9 % à Saumur. Dans le détail, le taux de chômage est de 7 % en Loire-Atlantique ; 6,7 % en Vendée ; 7,8 % dans le Maine-et-Loire ; 5,5 % en Mayenne et 8,4 % dans la Sarthe.

Si les offres d’emploi temporaires ressortent en baisse de 6,3 %, en revanche les offres d’emplois durables (CDI et CDD de plus de 6 mois) sont en hausse de 3,4 %. La formation s’avère être un levier d’insertion durable dans l’emploi. Le taux d’accès à l’emploi après une formation est de 67 % si l’on prend en compte tous les types d’emploi – un record au niveau national – et de 38 % pour les seuls emplois durables.

Développer le nombre d'emplois francs en 2020

« Plus le taux de chômage baisse, plus les personnes que nous accompagnons sont éloignées de l’emploi, avec des problématiques périphériques comme le logement, la santé ou encore les addictions », souligne Alain Mauny, directeur régional Pôle Emploi Pays de la Loire. C’est pourquoi, en 2020, l'agence a prévu d’intensifier ses efforts en doublant le nombre de demandeurs d’emploi accompagnés, pour le porter à 9 000 personnes environ, tout en l’orientant vers ceux qui en ont le plus besoin. Parmi les populations visées figurent les 19 000 demandeurs d’emplois issus des 46 quartiers prioritaires de la ville (QPV) de la région et qui, pour la moitié d’entre eux, subissent un chômage de longue durée. Le dispositif des emplois francs prévoit d’accorder aux entreprises, où qu’elles soient implantées en France, une aide pour l’embauche d’un demandeur d’emploi domicilié dans l’un de ces quartiers. Cette aide se monte à 15 000 € sur trois ans pour une embauche en CDI et 5 000 € sur trois ans pour un CDD de plus de 6 mois. L’objectif est d'atteindre 840 emplois francs sur 2020.

Accélérer le recrutement pour les entreprises

Pôle Emploi a également pour ambition de raccourcir de 10 jours le délai de recrutement moyen des entreprises sur les offres déposées à Pôle Emploi, pour le ramener de 46 jours actuellement dans les Pays de la Loire à 16 jours en 2022. Pour ce faire, 68 conseillers entreprises supplémentaires seront opérationnels dans la région. Le service Action recrut' permettra également un soutien renforcé aux entreprises dont les offres d’emploi n’auraient pas été pourvues dans les 30 jours. Enfin, le parcours TPE-PME lancé en lien avec le Conseil régional sera prolongé. En 2019, 41 % des entreprises en ayant bénéficié étaient des entreprises recrutant leur premier salarié. Le déploiement de ces nouveaux moyens est à mettre en relation avec l’augmentation des métiers en tension dans la région : l’industrie, l’agroalimentaire, l’agriculture, les services à domicile et le numérique sont tout particulièrement concernés.

Alain Mauny, directeur régional Pôle Emploi Pays de la Loire.
Alain Mauny, directeur régional Pôle Emploi Pays de la Loire — Photo : Pôle Emploi

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.