Nantes

Transport

Le spécialiste nantais de la mobilité électrique Tilgreen lance une levée de fonds pour relocaliser sa production

Par Cyril Raineau, le 13 septembre 2021

Tilgreen, PME de Saint-Herblain spécialisée dans la vente, et bientôt la location de deux-roues électriques, aspire à relocaliser la production de ses scooters en Europe. La levée de fonds qui devrait être bouclée en 2022 vise également à étendre son réseau de concessionnaires.

La moto électrique GT de TilGreen, destinée aux forces de l’ordre, sera présentée aux salons dédiés à la sécurité de Barcelone puis de Paris en octobre.
La moto électrique GT de TilGreen, destinée aux forces de l’ordre, sera présentée aux salons dédiés à la sécurité de Barcelone puis de Paris en octobre. — Photo : Cyril Raineau

La PME de Saint-Herblain Tilgreen est sur la voie du développement et enclenche une levée de fonds pour atteindre sa prochaine destination. Œuvrant dans la vente de deux roues électriques (scooters et vélos et prochainement moto), elle souhaite la boucler à la fin du premier trimestre 2022 pour un montant que son président-fondateur David Pluchon ne souhaite pas divulguer. Tout comme il conserve la discrétion sur le chiffre d’affaires, précisant tout juste que l’entreprise d’un peu plus de vingt collaborateurs (neuf à la maison mère de Saint-Herblain, onze au bureau commercial de Milan en Italie, deux à celui de Saragosse en Espagne) est en croissance chaque année.

Cette levée de fonds répond à trois vecteurs de développement. En premier lieu,  "passer de 200 à 500 concessionnaires d’ici 2025", expose David Pluchon. Les scooters (six versions) et vélos (cinq versions) de Tilgreen sont vendus dans six pays européens : France, Suisse, Italie, Espagne, Portugal et Malte. " L’idée est de renforcer notre implantation sur place et de remonter vers l’Europe du nord en étant présents dans dix pays". 50 % de l’activité se fait aujourd’hui à l’international.

Relocaliser la production de scooters idéalement en France

Deuxième axe : accélérer sur la recherche et développement dans l'optique d’apporter de nouvelles solutions de mobilités pour les professionnels, dont les artisans. "Ce peut être un autre véhicule, ou bien une évolution de véhicule ou un accessoire important", ajoute le dirigeant qui ne lèvera pas plus le  voile sur ce sujet pour ne pas affranchir la concurrence.

Enfin, la levée de fonds est destinée à relocaliser la production des scooters en Europe, celle des vélos se faisant au Portugal. "Nous avons deux gros sujets, résume sur ce point David Pluchon. Tout d’abord la batterie au lithium, produite en Asie. Nous souhaiterions idéalement la faire fabriquer en France d’ici 2025. Deuxième sujet, la plasturgie avec là encore une relocation d’Asie en France si possible." Et de préciser : "Le Covid a mis en lumière la dépendance en des pays tiers, le transport a un coût qui a explosé, avec des délais non maîtrisés. Relocaliser, c’est mieux maîtriser notre chaîne de valeur."

Les vélos et scooters de Tilgreen sont exclusifs. "Nous en faisons et choisissons le design, la mise en conception et la fabrication se faisant à l’étranger". À Saint-Herblain, l’atelier les transforme en fonction des demandes des clients. A titre d'exemple, la police de Catalogne  est équipée de véhicules deux roues électriques de la PME nantaise.

D’autres forces de l’ordre pourraient faire de même mais cette fois avec une moto GT électrique équivalente à une 750 cm3. Une première mondiale, selon David Pluchon, présentée en octobre aux salons de la sécurité de Barcelone et Paris.

Une nouvelle activité : après la vente, la location

Tilgreen s’engouffre dans une autre voie, celle de la location longue durée de 24, 26 ou 48 mois, avec kilométrage illimité et entretien inclus. Une offre qui est tournée vers les livreurs indépendants. Mais aussi vers les entreprises qui mettraient vélo ou scooter à disposition de leurs salariés. "Nous proposons également une application assurant la location partagée entre entreprises par exemple", complète le PDG. Par ailleurs, des bornes de recharge, solaires ou classiques, seront mises à disposition. Ce système de location sera lancé en octobre. Et pour boucler la boucle, David Pluchon va plus loin : "Au terme de la location, nous récupérerons les véhicules pour les remettre à neuf dans les ateliers avant un retour sur le marché pour, cette fois, la vente ". Avec l’objectif que le prix d’un deux-roues électrique d’occasion soit équivalent ou moindre à celui d’un véhicule thermique.

La moto électrique GT de TilGreen, destinée aux forces de l’ordre, sera présentée aux salons dédiés à la sécurité de Barcelone puis de Paris en octobre.
La moto électrique GT de TilGreen, destinée aux forces de l’ordre, sera présentée aux salons dédiés à la sécurité de Barcelone puis de Paris en octobre. — Photo : Cyril Raineau

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail