Vendée

Agriculture

Le spécialiste de l'éclairage pour élevage Intensity se développe pour l'après-grippe aviaire

Par Cyril Raineau, le 28 juillet 2022

Quelques mois après sa création, la start-up vendéenne Intensity, qui commercialise des éclairages pour animaux d’élevage et des conseils aux exploitants, voyait sa croissance freinée par l’apparition de la grippe aviaire. Son créateur fait de la fin de l’épizootie une opportunité et élargit son offre.

Julien Martineau, fondateur d’Intensity à Bournezeau en Vendée, qui promeut la luminothérapie auprès des animaux d’élevage.
Julien Martineau, fondateur d’Intensity à Bournezeau en Vendée, qui promeut la luminothérapie auprès des animaux d’élevage. — Photo : Cyril Raineau

Le créateur

Fils d’éleveur vendéen de canards, Julien Martineau, 40 ans, a notamment exercé auprès d’installateurs de matériels d’élevage après son BTS analyse et conduite de systèmes d’exploitation. Sa dernière expérience professionnelle a autant été source de déception que de rebond. Julien Martineau devait reprendre la TPE vendéenne de négoce dans laquelle il avait la responsabilité de la partie matériel et éclairage agricole. "Cela ne s’est finalement pas fait", explique-t-il, mais le dirigeant de l'entreprise propose à Julien Martineau de reprendre l’activité agricole. Le Vendéen accepte et fonde sa start-up, Intensity, à Bournezeau, en mars 2021.

Le concept

Le jeune entrepreneur décide de se placer dans le sillage de sa précédente fonction tout en concentrant la majeure partie de l’activité de sa start-up dans la commercialisation d’éclairage Led à destination des élevages agricoles. "Il existe beaucoup de distributeurs de ce type de luminaire, concède Julien Martineau, mais y apporter du conseil et de la formation, je suis le seul à le faire en France, assure-t-il. Je suis en mesure de gérer les aspects techniques en fonction du besoin physiologique de tel ou tel animal, que ce soit des volailles, des porcs ou même des insectes, et je me déplace sur toute la France." Utiliser la technologie de la luminothérapie renvoie à l’idée du bien-être animal. Et "à partir du moment où celui-ci se sent bien, on améliore les résultats, les rendements sont meilleurs."

En parallèle, Julien Martineau a créé un caillebotis qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet en cours d’instruction. Sa surface est adaptée à la morphologie des pattes du canard pour réduire les risques de blessure et l’une de ses faces est conçue pour optimiser l’évacuation des fientes et le lavage. Fabriqué aux Herbiers (Vendée), il a représenté 150 000 euros des 465 000 euros de chiffre d’affaires sur l’exercice mars 2021-mars 2022 de la start-up.

Les perspectives

L’épisode de grippe aviaire au cours du premier semestre 2022 a singulièrement touché la Vendée. "Les investissements des éleveurs ont été retardés, il faut désormais relancer la machine", espère Julien Martineau. La reprise de l’activité dans les élevages est synonyme de perspectives de croissance pour la luminothérapie et les caillebotis d’Intensity.

A l'aune des questions sanitaires qui se sont posées lors de l’épizootie, Julien Martineau prend aujourd'hui le parti d'étoffer son offre. Il développe d’une part la technologie UV-C, une longueur d’onde lumineuse qui possède des propriétés désinfectantes (des bâtiments, du matériel, de surfaces…). Et distribue d'autre part auprès du monde agricole les armoires désinfectant les tenues de travail conçues par une entreprise de la Roche-sur-Yon.

Ces développements font souhaiter à Julien Martineau, dont la start-up vient d’intégrer La Cabine, le programme d’accompagnement de la CCI de Vendée, d’atteindre "au plus vite" 750 000 euros de chiffre d’affaires.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition