Finance

Le projet de réorganisation du Crédit Agricole Atlantique Vendée provoque des remous

Par Adrien Borga, le 17 avril 2017

Un projet de réorganisation territoriale présenté par la direction du Crédit Agricole Atlantique Vendée prévoit notamment la fermeture de 29 points de vente en Loire-Atlantique et en Vendée. Le volet sur le temps de travail irrite salariés et syndicats.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Fermer quinze points de vente en Loire-Atlantique et quatorze en Vendée, c'est le projet qui est dans les cartons de la direction du Crédit Agricole Atlantique Vendée. Face aux nouveaux usages des clients (services internet et au téléphone), la banque souhaite reconsidérer sa présence territoriale sur les deux départements. Le plan prévoit également que 38 points de vente, soit environ 20% du maillage territorial, fonctionneraient en alternance un jour sur deux. Les employés travaillant dans les points de vente supprimés ou ouverts en alternance seraient rapatriés dans un autre point de vente référent. La direction prévoit d'augmenter les effectifs de neuf postes sur les 1 400 que compte le réseau.

Colère des syndicats

Le plan de la direction comporte également un volet sur le temps de travail qui irrite particulièrement les syndicats (CFDT, Sneca et Sud) et qui ont appelé à quatre jours de grève les 16 mars, 4, 5 et 12 avril. D'après les syndicats, la direction a revu ses positions sur ce volet. Par ailleurs, les syndicats ne contestent pas la nécessité d'une réorganisation. Ils estiment qu'il faut étudier certaines des fermetures ou les ouvertures en alternance pour ne pas engendrer de fuite de la clientèle vers d'autres établissements bancaires.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition