Loire-Atlantique

Distribution

Le projet de centre logistique géant d'Amazon en Loire-Atlantique est annulé

Par Cyril Raineau, le 25 octobre 2021

La communauté de communes de Grand Lieu a annoncé, lundi 25 octobre, ne plus souhaiter qu’Amazon construise 185 000 m² d'entrepôt sur le territoire de la commune de Montbert (Loire-Atlantique). "D’autres grands projets d’implantation sont à l’étude dans des délais plus courts", précise-t-elle.

Le géant américain du commerce en ligne Amazon (en photo, son site d'Augny, en Moselle) devait s’implanter à Montbert, au sud de Nantes. La communauté de communes a finalement décidé de ne plus l’accueillir.
Le géant américain du commerce en ligne Amazon (en photo, son site d'Augny, en Moselle) devait s’implanter à Montbert, au sud de Nantes. La communauté de communes a finalement décidé de ne plus l’accueillir. — Photo : Lucas Valdenaire/Le JDE

Le projet de plateforme logistique XXL de 185 000 m² d'Amazon à Montbert, au sud de Nantes, est mort-né. Grand Lieu Communauté a rendu public, lundi 25 octobre, sa décision "de ne plus donner suite au projet d’implantation" pour se réorienter "vers de nouvelles demandes d’installations d’entreprises régionales et nationales". Principale raison avancée, les délais qui s’étirent.

Alors que près d’un millier d’emplois étaient envisagés, "les élus communautaires ont, au fur et à mesure, constaté les difficultés du projet et particulièrement l’accumulation de contraintes techniques et juridiques décalant largement le calendrier initial qui prévoyait l’ouverture pour 2023. Au mieux, le centre logistique n’aurait pu sortir de terre qu’à partir de 2025, une date très éloignée du projet initial, ce qui le fragilisait pour l’ensemble des acteurs".

Long de 318 mètres, haut de 23 mètres, ce site logistique qui devait être en activité 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 avait aussi soulevé une fronde de riverains. Lesquels dénonçaient les impacts sur l’environnement de la construction et les nuisances occasionnées par le projet, notamment le passage répété de poids lourds.

D'autres demandes d'implantations d’entreprises

Pour Johann Boblin, président de la communauté de communes, il s’agit là "d’une décision difficile, mais c’est avant tout une décision de sagesse. Initié au printemps 2020, en pleine crise du Covid, le projet Amazon nous est naturellement apparu positif, les 185 000 m² d'entrepôt permettant une reconversion intelligente de l’ancien site hospitalier, sans artificialisation des sols, avec la création de 1 000 emplois en perspective. Malgré tout, nous avons considéré que les conditions du dossier avaient fondamentalement évolué."

D’autant que, précise-t-il, "le projet Amazon a braqué les projecteurs sur notre territoire et de nombreuses demandes nous sont parvenues. Nous constatons que la dynamique territoriale reste bien orientée avec un large phénomène de relocalisation industrielle. De grands projets d’implantation sont à l’étude sur la zone de l’ancien hôpital et ce, dans le cadre de délais plus courts". C’est donc l’option de la création rapide d’emplois qui a été retenue, au détriment "d’une perspective devenue de plus en plus hypothétique avec Amazon".

Le géant américain du commerce en ligne Amazon (en photo, son site d'Augny, en Moselle) devait s’implanter à Montbert, au sud de Nantes. La communauté de communes a finalement décidé de ne plus l’accueillir.
Le géant américain du commerce en ligne Amazon (en photo, son site d'Augny, en Moselle) devait s’implanter à Montbert, au sud de Nantes. La communauté de communes a finalement décidé de ne plus l’accueillir. — Photo : Lucas Valdenaire/Le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail