Vendée

Luxe

Le petit fabricant de linge de luxe Aigre Doux se tisse une place à l’international

Par Jéromine Doux, le 30 octobre 2019

Aigre Doux, spécialisé dans le linge de maison de luxe, à Saint-Jean-de-Monts, ne compte que quatre salariés. Pourtant, cette TPE réalise plus de 30 % de son chiffre d’affaires à l’export et jusqu’à 90 % des produits qu’elle confectionne se trouve en dehors de nos frontières.

Amaury Perocheau est à la tête de la TPE Aigre Doux, qui confectionne du linge de maison de luxe en grande partie pour l'étranger.
Amaury Perocheau est à la tête de la TPE Aigre Doux, qui confectionne du linge de maison de luxe en grande partie pour l'étranger. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

À Saint-Jean-de-Monts, Amaury Perocheau et sa compagne tiennent les rênes d’Aigre Doux, une petite entreprise de quatre salariés qui produit du linge de maison de luxe et réalise 650 000 € de chiffre d’affaires. Expert-comptable de formation, il a créé sa société en 2006, après avoir exercé le métier de barman pendant plusieurs années. Autodidacte, il s’est appuyé sur le savoir-faire de ses beaux-parents, qui détenaient une société de broderie haut de gamme et travaillaient sur le même marché. Une entreprise que le couple a depuis rachetée et qui a fusionné avec Aigre Doux.

80 à 90 % des draps s’envolent vers l’étranger

« À cette époque, les clients de mes beaux-parents étaient des cadres supérieurs français. Aujourd’hui, cette clientèle a disparu, les cadres n’ont plus le même pouvoir d’achat », explique le dirigeant qui a donc fait évoluer sa clientèle et ses produits. Alors que la société se positionnait sur le marché haut de gamme, Amaury Perocheau a peu à peu amélioré la qualité de son linge pour se faire une place sur le marché du luxe.

Désormais, 80 % à 90 % de ses draps et serviettes de table s’envolent vers l’étranger. « Nous réalisons 30 % de notre chiffre d’affaires à l’export et nos clients français redistribuent en grande majorité nos produits en dehors de nos frontières », confie le dirigeant, qui a, dès le départ, exporté ses produits. « Notre premier client était suisse », précise celui qui s’est fait connaître sur des salons.

50 % à l’export dans trois ans

Pour se développer, le chef d’entreprise espère accroître son activité à l’étranger. « Nous aimerions réaliser 50 % de notre chiffre d’affaires à l’export d’ici trois ans », poursuit Amaury Perocheau. Car si le marché stagne en France, ce n’est pas le cas en Russie, en Suisse, aux Émirats Arabes Unis ou en Floride. Pour la TPE vendéenne, il est donc plus simple de prendre des parts de marché à l’étranger. « Nous sommes sur une niche, nous avons seulement deux concurrents. Mais l’un d’eux réalise plus de chiffre d’affaires en France que nous n’en réalisons dans le monde entier. Plutôt que de chercher à lui prendre des parts de marché, notre stratégie est de nous tourner vers l’international », confie le dirigeant qui précise que les Français sont également attachés aux marques ayant une forte notoriété, même si elles ne produisent pas en France. Difficile donc de se faire une place dans l’Hexagone.

Alors, Amaury Perocheau collabore avec des décorateurs d’intérieur qui aménagent des villas de luxe aux quatre coins du monde, comme actuellement à Dubaï, où il travaille pour « une petite maison de 5 000 m² avec 14 chambres et 17 salles à manger. » Les résidences de luxe et les yachts sont en effet son cœur de cible. Et pour satisfaire ses clients, la TPE vendéenne se lancera bientôt dans la fabrication de linge de bain. Une diversification demandée depuis quelques années qui devrait permettre à Aigre Doux de continuer à se tisser une place à l’étranger.

Amaury Perocheau est à la tête de la TPE Aigre Doux, qui confectionne du linge de maison de luxe en grande partie pour l'étranger.
Amaury Perocheau est à la tête de la TPE Aigre Doux, qui confectionne du linge de maison de luxe en grande partie pour l'étranger. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.