Numérique

Le nantais Meteodyn rejoint le groupe toulousain CLS

Par David Pouilloux, le 26 octobre 2021

Au moment où tout le monde parle de l’éolien et du changement climatique, l’entreprise Meteodyn, basée à Saint-Herblain, apporte son expertise dans le domaine du vent, de la météo et du climat aux quatre coins du monde. Elle rejoint le groupe CLS à Toulouse.

Frank Lancelot, Directeur général de Meteodyn, entouré de son équipe à Saint-Herblain.
Frank Lancelot, Directeur général de Meteodyn, entouré de son équipe à Saint-Herblain. — Photo : David Pouilloux

Pour Meteodyn, c’est l’heure du mariage. CLS, une entreprise basée à Toulouse, experte de l’état de santé de la planète bleue, vient de passer la bague au doigt à la PME nantaise. D’un côté, 900 salariés et 145 millions de chiffre d’affaires en 2020, et de l’autre 55 salariés et 5 millions de chiffre d’affaires.

"Meteodyn a des clients qui font 10 000 fois sa taille, et ils ont besoin de nous, rapporte Frank Lancelot, le directeur général de cette pépite installée à Saint-Herblain. Nous sommes petits, mais notre expertise est une denrée rare. Plus de 700 entreprises font appel à nous sous différentes formes – logiciels de simulation du vent, savoir-faire dans le secteur de l’éolien, de l’urbain et de la sécurité. La Chine est le premier producteur mondial d’électricité éolienne et ils sont nos clients. Mais pas seulement. Nous faisons 80 % de notre chiffre d’affaires à l’international."

Offrir une garantie de sécurité

Frank Lancelot, directeur général de Meteodyn, lors de la remise de l’Award de l’innovation digitale aux assises des ports du futur.
Frank Lancelot, directeur général de Meteodyn, lors de la remise de l’Award de l’innovation digitale aux assises des ports du futur. - Photo : DR

Le vent est en effet l’affaire de Meteodyn. "Nous apportons une garantie de sécurité à nos clients, explique Frank Lancelot. Le potentiel de vent d’un lieu est-il suffisant pour permettre aux éoliennes d’être rentables ? La structure d’un bâtiment résistera-t-elle aux pires conditions de vent, son orientation facilitera-t-elle la circulation du vent et évitera-t-elle la formation d’îlots de chaleur ? Pour entrer au port, quel est le meilleur moment pour utiliser au mieux les conditions de vent et réduire l’utilisation des remorqueurs ?" L’entreprise a d’ailleurs été honorée de l’Award de l’innovation digitale aux dernières Assises des ports du futur.

Les clients ? Des géants de l’énergie, du bâtiment, des États, des régions. Les solutions qui leur sont proposées sont simples, fiables, rapides. "Nos logiciels ne sont pas des outils de laboratoire. Ils doivent être maîtrisés rapidement par nos clients. Les résultats sont précis et les temps de calculs réduits, même quand le champ étudié comprend plusieurs centaines d’éoliennes. Nous réalisons aussi des études et conseillons nos clients sur la météorologie et le climat." Un exemple ? "Un de nos clients au Moyen Orient veut mettre des panneaux solaires dans le désert. Il y a du vent. Il veut que ça tienne. On lui dit comment faire."

La volonté de protéger la planète

Depuis le 1er octobre 2021, la société nantaise a trouvé un nouveau partenaire du côté de la ville rose : CLS. "Pas mal de gens nous tournaient autour, raconte le dirigeant de Meteodyn. Mais CLS a le même ADN que nous et les mêmes valeurs, c’est une entreprise à mission. Nous avons en commun la volonté de protéger la planète." CLS est un expert de la santé de la Terre : de la biodiversité, des océans, des forêts. Elle mesure l’impact des activités humaines sur l’environnement, et mesure aussi l’impact de l’environnement sur la vie des hommes, notamment grâce à l’utilisation de données satellitaires et radar. Elle surveille notamment les pollueurs.

Se déployer sur l’éolien offshore

"De notre côté, nous apportons notre expertise sur le vent, la météorologie et le climat, précise Frank Lancelot. Au-delà de ça, nous sommes des entreprises. Il y a des synergies à mettre en place et des pistes de croissance importantes dans un monde de plus en plus préoccupé par l’état de la planète et le développement de l’utilisation des énergies renouvelables. CLS est très bien implanté à l’étranger. Cela nous permettra d’aller sur d’autres marchés, en Australie, en Afrique du Sud ou en Asie du Sud-Est. Nous pourrons aussi déployer nos moyens sur l’éolien offshore. CLS est expert dans l’ingénierie des courants et des océans. Nous sommes très complémentaires, comme deux pièces d’un même puzzle." Un mariage visiblement heureux.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail