Loire-Atlantique

Industrie

Le leader français de l’abri professionnel Abri Plus s’étend et recrute

Par Thibault Dumas, le 16 septembre 2022

La PME Abri Plus va agrandir son site de production de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (Loire-Atlantique) de 6 000 m² à 10 000 m², moyennant 6 millions d'euros d’investissement. Employant déjà 115 salariés, elle prévoit une cinquantaine de recrutements, notamment dans les métiers de la production et de l’installation.

Grégoire Maes, directeur général d’Abri Plus, utilise l'abri pour vélos préfabriqué.
Grégoire Maes, directeur général d’Abri Plus, utilise l'abri pour vélos préfabriqué. — Photo : David Pouilloux

Ses abris font partie du quotidien : en prenant un chariot au supermarché, en attachant un vélo devant une gare, en allumant une cigarette ou en attendant un bus. La PME familiale Abri Plus (115 salariés, chiffre d'affaires non communiqué), implantée à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (Loire-Atlantique), au sud de Nantes, s’affiche désormais comme le leader de l’abri professionnel en France, avec comme clients à parts égales les collectivités et les entreprises.

Son siège et site de production de 6 000 m², d'où sort un abri à chariots de supermarché sur deux installé dans l’Hexagone, va gagner 4 000 m² sur un terrain adjacent. L’investissement total s’élève à 6,6 millions d’euros, avec un soutien de l’État dans le cadre du Plan de relance. Dans le cadre de son développement, l’entreprise ligérienne prévoit de recruter 50 salariés de plus, sur tous les postes, mais particulièrement en production et installation.

4 000 abris posés chaque année

"Notre particularité est que nous maîtrisons toute la chaîne de valeur, de la conception au service après-vente, en passant par la fabrication et l’installation. Nous avons même un bureau d’études", détaille Grégoire Maes, 45 ans, qui a repris l’entreprise en 2016. Ce qui nécessite de la surface, notamment pour galvaniser à chaud de l’acier ou encore stocker puis expédier des abris qui partent à l’installation tous les lundis aux quatre coins de la France dans 18 camions. Près de 4 000 abris sont ainsi posés chaque année. "Nous maîtrisons nos délais, nous sommes d’une très grande adaptabilité et nous arrivons à réduire nos coûts", liste le dirigeant, avant de se projeter : "Notre agrandissement d’usine a pour but de produire encore plus les meilleurs abris au meilleur coût."

Un mix d'activités équilibré

Abri Plus affiche désormais un catalogue de 50 abris différents environ, et continue d'innover. Par exemple, avec son "abri préfabriqué" facilement montable et démontable, créé en 2022. "Pratique pour un évènement ou une entreprise qui a besoin de le déplacer régulièrement pendant des travaux", illustre Grégoire Maes. Simple sur le papier, le produit intègre tout de même deux brevets. D’autres innovations sont plus technologiques encore. Comme cet abri vélo à accès sécurisé, accessible avec une carte d’abonnement ou un badge vigik par exemple. En souscrivant au service numérique afférent (développé en interne par Abri Plus), l’exploitant peut gérer le parc et l’utilisateur peut visualiser les places libres/occupées. "Pour schématiser, c’est le parking à vélos géré aussi précisément qu’un parking à voitures", image Grégoire Maes. Malgré ces nouveautés, Abri Plus conserve un équilibre entre toutes ses activités.

Le directeur général loue "une entreprise attractive et qui a du sens. Aujourd’hui, ce qui motive les salariés à venir tous les jours, c’est construire un abri vélos ou un trieur de déchets". Abri Plus se positionne aussi sur la fabrication de composteurs à destination des professionnels, un créneau porté par la loi Egalim qui va obliger les collectivités locales à procurer une solution de tri des biodéchets à tous leurs habitants à partir du 1er janvier 2024.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition