Pays de la Loire

Environnement

Le groupe Ortec conçoit ses propres véhicules électriques

Par Amandine Dubiez, le 22 février 2018

Il est l'un des 3 lauréats des Trophées régionaux du développement durable. Le groupe Ortec, qui assure l’entretien des réseaux d’assainissement, le nettoyage et la gestion de déchets sur site industriels, transforme ses hydrocureurs fonctionnant habituellement au diesel en véhicules électriques. L’innovation est entièrement conçue sur le site d'Angers et testée au sein de l’agence  de Nantes.
 

Un des véhicules hydrocureur créé par Ortec
Un des véhicules hydrocureur créé par Ortec — Photo : Ortec

Ils ressemblent à première vue à n’importe quels véhicules d’assainissement composés d’une cuve et d’une pompe haute-pression. L’innovation est cachée dans à l’intérieur. Cet hydrocureur carbure à l’électricité. Et cela change tout pour le quotidien des collaborateurs d’Ortec, le groupe de services à l’environnement et à l’industrie qui intervient sur des sites industriels tels que celui de la centrale EDF à Cordemais, ceux de Cargill, ou de Total à Donges, pour nettoyer les process et prendre en charge les déchets dangereux. Le Groupe Ortec (1,1 milliard CA en 2017, 11 000 salariés) travaille également pour les syndics immobiliers, les bailleurs sociaux et les collectivités.

Réduire le bruit

C’est pour cette dernière activité, que le groupe international basé à Aix-en-Provence a créé ses véhicules, hydrocureurs électriques, testés dans le secteur Ouest. « Souvent les collaborateurs doivent curer ou déboucher des réseaux d’assainissement dans des parkings souterrains ou à l’intérieur d’usine ce qui les exposes à une concentration de nuisances, bruit et gaz d’échappement », explique Denis Raguin, directeur de l’agence régionale Ouest. « A l’origine, il y a surtout une volonté d’apporter plus de sécurité aux collaborateurs », poursuit le dirigeant.  Avec les véhicules électriques il n’y a plus de gaz d’échappement et le bruit passe de 90 à 60 décibels.

Toute la flotte à l’électrique d’ici 5 ans

Un confort donc pour les salariés nantais qui sont les premiers à tester l’innovation brevetée et développée dans le centre R&D du Groupe Ortec. Elle a nécessité 200 000 euros d’investissements et l’implication de 4 collaborateurs à temps plein.Concrètement, l’adaptation en véhicule électrique coûte une fois et demie le prix d’un véhicule électrique standard.  D’ici à 5 ans, c’est toute la flotte d’hydrocureurs urbains du groupe qui pourrait passer en électrique.

Réduire le poids des équipements des camions pour réduire l’impact environnemental

Cette innovation s’inscrit dans une démarche de RSE déjà bien engagée par le groupe qui présente une croissance de son chiffre d’affaires de 7% par an dans les services à l’environnement et à l’industrie au niveau de la région ouest.  Ainsi, Ortec développe le nettoyage par cryogénie qui permet d’éviter la surconsommation d’eau et la création de déchets supplémentaires lors d’opérations de nettoyage. Pour limiter également les impacts environnementaux dus aux déplacements de matériels lourd (camions), il développe des unités de traitement mobile pour traiter les effluents, directement sur les sites industriels, et récupère les hydrocarbures pour les valoriser. « Concrètement, on aurait plus d’intérêts financiers à envoyer les gros camions sur les routes », souligne Denis Raguin. Mais le directeur régional voit à plus long terme : « il s’agit de proposer un véritable partenariat avec nos clients industriels qui sont eux aussi de plus en plus impliqués dans une démarche RSE », poursuit-il.

C’est dans le même esprit qu’Ortec travaille aussi, depuis le centre technique d’Angers, sur le poids de ses hydrocureurs.« Nous réfléchissons sur la conception et les matériaux des hydrocureurs afin d’en réduire le poids des équipements et de fait leur empreinte environnementale », explique ainsi Denis Raguin.

Un des véhicules hydrocureur créé par Ortec
Un des véhicules hydrocureur créé par Ortec — Photo : Ortec

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.