Hôtellerie

Le groupe baulois Relais Thalasso rachète le centre de thalassothérapie Serge Blanco à Hendaye

Par Caroline Scribe, le 18 janvier 2022

Le groupe baulois Phélippeau, associé au fonds d’investissement Osae Real Estate Partners, a racheté le centre de thalassothérapie Serge Blanco, à Hendaye. Le groupe et sa marque d’exploitation Relais Thalasso poursuivent ainsi leur stratégie de maillage de la côte atlantique et de montée en gamme.

Relais Thalasso Hendaye devient le quatrième établissement exploité par le groupe baulois Phélippeau.
Relais Thalasso Hendaye devient le quatrième établissement exploité par le groupe baulois Phélippeau. — Photo : Solene Bourreau

Le groupe familial baulois Phélippeau, qui exploite les centres de thalassothérapie de Pornichet (Loire-Atlantique), Bénodet (Finistère) et l’Île de Ré (Charente-Maritime) sous la marque Relais Thalasso, a acquis en juin 2021 un quatrième établissement. Associé à Osae Partners agissant pour le compte de son fonds Osae Real Estate Partners, il a racheté, dans le cadre d’une procédure de redressement judiciaire, le centre de thalasso Serge Blanco à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques). L’établissement, ainsi que les deux hôtels et la résidence hôtelière qui lui sont rattachés, rejoint la marque sous le nom de Relais Thalasso Hendaye.

Maillage de la façade atlantique

Le Relais Thalasso du Château des Tourelles à Pornichet, appartenant au groupe baulois Phélippeau.
Le Relais Thalasso du Château des Tourelles à Pornichet, appartenant au groupe baulois Phélippeau. - Photo : Relais Thalasso

"Cette acquisition complète nos implantations existantes sur la façade atlantique. Nous sommes désormais présents de la Bretagne à la côte basque. De nouveaux opérateurs indépendants pourraient nous rejoindre dans les années à venir. Dans un secteur qui se concentre, faire entrer de nouveaux établissements dans le groupe permet de diversifier notre offre en proposant de nouvelles destinations à nos clients, de mutualiser les coûts et de faire preuve de créativité dans nos prestations", commente Jean-Pascal Phélippeau, président du groupe.

Cette stratégie de croissance externe permet également de pallier les aléas des créations ex nihilo, de plus en plus difficiles à mener à bien. La suspension, en décembre 2021, par le tribunal administratif de Rennes, du permis de construire accordé au groupe pour faire sortir de terre un nouveau centre de thalassothérapie à Larmor-Plage, dans le Morbihan, en est l’illustration. Représentant un investissement de 30 millions d’euros, le projet est contesté par plusieurs associations de défense de l’environnement.

Structuration du groupe

Avec l’arrivée du Relais Thalasso d’Hendaye et de ses quelque 110 salariés, le groupe Phélippeau change de taille. Il emploie désormais 500 salariés (dont une centaine à Pornichet) pour un chiffre d’affaires qui devrait s’élever à 40 millions d’euros en année complète.

Jean-Luc Pleuvry est le nouveau directeur général d’exploitation de Relais Thalasso.
Jean-Luc Pleuvry est le nouveau directeur général d’exploitation de Relais Thalasso. - Photo : Relais Thalasso

Cette croissance amène l’entreprise à se structurer. Elle a ainsi récemment recruté un directeur général des opérations en la personne de Jean-Luc Pleuvry, précédemment directeur général du groupe concurrent Thalazur et ayant une expérience de la direction d’hôtels acquise au sein du groupe Accor. "Il aura en charge la gestion de nos quatre établissements, ainsi que les fonctions supports de la holding. Ce qui me laissera plus de disponibilité pour travailler à de nouvelles opportunités de développement et superviser les programmes de travaux au sein de nos centres", indique Jean-Pascal Phélippeau.

Montée en gamme

Parallèlement à son développement géographique, la marque Relais Thalasso poursuit une stratégie de montée en gamme, qui passe par un ambitieux programme de rénovation des parties hôtelières du site de Bénodet et des établissements d’Hendaye. À eux seuls, ces derniers bénéficieront d’un investissement de 15 millions d’euros à l’hiver 2022-2023.

Elle se traduit également par une personnalisation accrue des soins. La gamme Thalavie, conçue en collaboration avec des experts en prévention santé, propose ainsi des programmes associant soins, alimentation et activité physique. Reste à faire revenir les clients. Si la crise sanitaire n’a pas découragé la clientèle individuelle, elle a fortement impacté l’activité des séminaires.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition