Pays de la Loire

Collectivités locales

Le fonds régional IDEE devient Pays de la Loire Participations et se muscle

Par Caroline Scribe, le 31 janvier 2017

Créé en 2011, le fonds régional de co-investissement IDEE devient Pays de la Loire Participations pour plus de lisibilité et va être abondé par la Région qui va ainsi renforcer ses capacités d'intervention.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Heliceo, ECL Direct, Nateo Santé ou encore Xenothera, voici quelques unes des entreprises dans lesquelles a investi le fonds régional IDEE, créé en 2011 et dont la région est l'unique actionnaire.

Il est aujourd'hui rebaptisé Pays de la Loire Participations dans le but d'améliorer la lisibilité et la visibilité des différents outils d'ingénierie financière de la région.

Pays de la Loire Participations : 8,7 millions d'euros investis dans 44 entreprises

Le fonds Pays de la Loire Participations intervient, en co-investissement exclusivement, au capital des entreprises ligériennes en phase d'amorçage / création et de développement. Géré par Siparex, ce fonds a investi 8,7 millions d'euros dans 44 entreprises, leur permettant ainsi, par effet de levier, de lever au total 50 millions d'euros.

Pays de la Loire Participations a opéré deux sorties, dont celle de la société nantaise Tikeasy, rachetée en mai 2016 par le Groupe La Poste. Il a connu six sinistres pour 900.000 euros de provisions passées et perdues.

« La région n'intervient que si les entreprises en peuvent se financer totalement ou partiellement sur la place financière. Elle intervient en subsidiarité pour maximiser les effets de levier avec les investisseurs privés. Elle a donc un rôle important d'impulsion et de mobilisation des autres partenaires financiers. Deux segments du marché sont privilégiés, l'amorçage et le pré-amorçage ainsi que les petites capitalisations allant de 100 à 500.000 euros car ces créneaux constituent un trou dans la raquette du capital investissement », précise Paul Jeanneteau, vice-président de la Région des Pays de la Loire.

La région va par ailleurs renforcer les moyens du fonds en portant son capital de 20 millions d'euros actuellement à 30 millions d'ici cinq ans, via un abondement annuel de deux millions d'euros. En 2017, le fonds a pour objectif d'investir dans une dizaine d'entreprises et de répartir harmonieusement ses interventions sur l'ensemble du territoire ligérien.

Investissement de trois millions d'euros dans Go Capital

L'action de la région en fonds propres ne se limite pas à Pays de la Loire Participations. Elle est présente dans onze fonds (sept en capacité d'investir, quatre en phase de désinvestissement) et va prochainement investir dans un douzième fonds. Il s'agit de Go Capital 2 dans lequel la région va investir trois millions d'euros aux côtés d'une vingtaine d'investisseurs, parmi lesquels les régions Bretagne et Normandie.

Pays de la Loire Garanties

La région intervient également en garanties via le fonds Pays de la Loire Garanties qui facilite l'accès des entreprises aux prêts. Fin 2015, 259 entreprises avaient été aidées pour 47 millions d'euros. Dans ce domaine, la région intervient en co-garantie avec Bpifrance, chacune à hauteur de 35%.

Le PRRI devient Pays de la Loire Redéploiement

Depuis 2009, la région a consenti 170 PRRI, renommés Pays de la Loire Développement, pour 112 millions d'euros afin d'aider des entreprises en phase de développement ou de retournement. « Même dans un contexte de taux bancaires bas, les entreprises ont intérêt à consolider leurs fonds propres. C'est particulièrement nécessaire lorsqu'elles s'engagent dans une stratégie d'innovation ou de déploiement à l'international », commente Philippe Maestripieri, président de Pays de la Loire Participations.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition