Nantes

Industrie

Le fabricant de radars pédagogiques Elan Cité trace sa route à l’international

Par Amandine Dubiez, le 04 juillet 2019

En presque 15 ans, Elan Cité est devenu le plus gros acteur sur le marché de radars pédagogiques en France. La PME d’Orvault créée par Eric Cesbron trace désormais sa route à l’international : Elan Cité vient d’ouvrir quatre filiales en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, trois ans après la création de la filiale américaine.

Eric Cesbron est le fondateur et PDg d'Elan Cité.
Eric Cesbron est le fondateur et PDg d'Elan Cité. — Photo : JDE

L’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni…  : le fabricant de radars pédagogiques Elan Cité a multiplié les ouvertures de filiales commerciales à l’étranger en 2018, au point que l’export représente désormais la moitié de son activité. La PME de 42 salariés basée dans l'agglomération nantaise exporte aussi ces radars qui ne flashent pas aux États-Unis. L’entreprise créée par Eric Cesbron il y a près de 15 ans présente un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros, en croissance de 20 % sur l’année. Le dirigeant d'Elan Cité ambitionne de garder un rythme de croissance annuelle compris entre 10 et 20 % sur les cinq prochaines années.

Investir les marchés émergents

Pour cela, Elan Cité compte rapidement prendre une position de leader mondial et investir sur les marchés émergents : « Tôt ou tard, un pays en voie de développement devra faire face à des problématiques de vitesse. Le radar pédagogique est un produit universel : la difficulté de lutter contre les vitesses excessives sur les réseaux secondaires, c’est une problématique que tout le monde connaît », analyse Eric Cesbron.

À l’étranger ou en France, l’offre est proposée essentiellement aux mairies. Soit par vente directe via l’équipe d'Elan Cité, soit via des revendeurs avec qui la PME a noué des partenariats. Le radar permet à ces maires d’avoir accès à des données statistiques sur le volume de trafic et les vitesses moyennes des automobilistes qui traversent leurs communes.

Leader en France

Elan Cité s’était lancé très tôt à l’international, en 2012, alors que la majorité de ses concurrents étaient alors concentrés sur le marché français qui était en train de s’ouvrir suite à l’appel d’offres, lancé par le ministre de l’Intérieur de l’époque Claude Guéant, pour la construction de 4 000 radars pédagogiques. Elan Cité remporte un lot de 200 radars à installer et profite ensuite de l’appel d’air créé. C’est en partie son positionnement à l’export qui lui permet de devenir leader sur le marché français. « Nous pouvons grâce à cela bénéficier de l’effet volume sur les prix », explique Eric Cesbron. En tout, la PME a installé 17 000 radars dans 8 000 communes.

Tous sont fabriqués en France, et même à 80 % en Loire-Atlantique. Ce radar, qui fonctionne à l’énergie solaire, est réalisé par le sous-traitant électronique Seico, à Malville, pour une partie de l’électronique et par la PME Saric, à Vigneux-de-Bretagne, pour une partie des éléments mécaniques. Si le radar pédagogique tire 80 % de la croissance d’Elan Cité, ce n’est pas le seul produit fabriqué par la PME qui s’est toujours développée sur ses capitaux propres. Elan Cité fabrique aussi des balises clignotantes situées aux abords de passages piétons ou bien des panneaux à message variable qui permettent d’informer les citoyens. La PME fabrique aussi des bornes d’information pour les usagers des transports en commun.

Eric Cesbron est le fondateur et PDg d'Elan Cité.
Eric Cesbron est le fondateur et PDg d'Elan Cité. — Photo : JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.