Nantes

E-commerce

Le distributeur de boissons sans alcool Gueule de Joie ambitionne d'ouvrir des magasins

Par Cyril Raineau, le 20 janvier 2022

Pionnier sur le marché de la vente de vins, bières et spiritueux sans alcool via le net, Gueule de Joie, TPE installée au Min de Nantes, projette d’ouvrir à partir de 2023 sa première boutique.

Jean-Philippe Braud, fondateur de Gueule de Joie : "Avec des magasins, nous gagnerons en proximité, les clients ont besoin d’être conseillés."
Jean-Philippe Braud, fondateur de Gueule de Joie : "Avec des magasins, nous gagnerons en proximité, les clients ont besoin d’être conseillés." — Photo : Cyril Raineau

Le distributeur nantais de vins, bières et spiritueux sans alcool Gueule de Joie concocte un cocktail de projets répondant à sa soif de grandir : doper ses ventes auprès des particuliers, s’ouvrir au marché des professionnels des CHR et surtout, ouvrir des magasins pour affirmer sa présence physique sur le territoire français.

Voici trois ans que Jean-Philippe Braud a fondé son entreprise d’aujourd’hui trois collaborateurs et dont il est l’unique propriétaire. Une historicité qui lui permet de qualifier de "pionnière" sur son marché sa TPE Gueule de Joie. "Nous proposons une alternative pour les personnes qui souhaitent modérer leur consommation d’alcool, ne serait-ce que ponctuellement", explique-t-il, tout en précisant, qu’il n’est pas un prosélyte de l’abstinence.

Un marché dopé par l’offre et la demande

L’entreprise commercialise, depuis son site internet, plus de 200 références de vins, bières, cocktails et spiritueux sans alcool. 150 000 bouteilles ont été vendues en 2021 (95 % en France, les 5 % restants en Belgique et au Luxembourg), débouchant sur un chiffre d’affaires de 350 000 euros, soit "400 % de croissance", décrypte Jean-Philippe Braud.

Selon lui, trois principaux facteurs sont à la source de ce développement. En premier lieu, le travail sur le référencement a été essentiel, les bouteilles étant vendues exclusivement par l’entremise du site internet de l’entreprise. Puis, l’offre qui s’est diversifiée. 90 % du vin sans alcool distribué par Gueule de Joie est produit en France, environ la moitié des spiritueux alors que la bière provient à 80 % de l’étranger. "Les producteurs sont de plus en plus ouverts à ce type de produits", remarque Jean-Philippe Braud. D’autant, et c’est là le troisième facteur qui concourt à la croissance d’une entreprise qui a atteint son seuil de rentabilité dès sa première année d’activité, que la demande explose. Laquelle est portée, entre autres, par les nouvelles générations à la recherche de produits sains. Un chiffre témoigne de l’évolution de la consommation d’alcool : "En cinquante ans, elle a été divisée par deux en France", assure Jean-Philippe Braud.

Cap sur une première boutique en 2023

La tendance n’ayant nulle raison d’être inversée, le dirigeant table sur une multiplication par deux du chiffre d’affaires en 2022. Une progression pour la TPE demeurant au Marché d’Intérêt National de Nantes depuis octobre 2021, qui s’appuiera aussi sur une ouverture au marché des professionnels, que ce soient les restaurateurs, patrons de bar, les traiteurs, les cavistes… Fin février, le site internet qui leur est dédié devrait voir le jour.

Enfin, et c’est là le projet le plus ambitieux pour Gueule de Joie, "nous souhaitons ouvrir des magasins pour gagner en proximité, les clients ayant souvent besoin d’être conseillés." La première boutique pourrait lever son rideau en 2023". Tous ces projets demandent des investissements (non chiffrés à ce jour). Raison pour laquelle 2022 sera marquée par un autre objectif : "Nous allons rechercher des partenaires financiers pour nous accompagner."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition