Pays de la Loire

Industrie

Le bel essor du chanvre dans les Pays de la Loire

Par Jéromine Doux, le 27 novembre 2019

Les secteurs du bâtiment, de l’alimentation, de la cosmétique ou de la santé sont en pleine mutation et s’intéressent de plus en plus au chanvre industriel. Cette plante, associée à tort au cannabis, regorge d’atouts, notamment pour l’environnement. Un argument qui incite les industriels des Pays de la Loire à se lancer.

La France produit la moitié du chanvre cultivé en Europe et la filière veut se développer, avec des débouchés dans de nombreux domaine.
La France produit la moitié du chanvre cultivé en Europe et la filière veut se développer, avec des débouchés dans de nombreux domaine. — Photo : Hemp-It

Il y a encore quelques années, le chanvre prêtait à sourire. Associée au cannabis, la plante était plus vue comme une drogue que comme une matière première pour le bâtiment, l’alimentation, la cosmétique, la santé ou le jardinage. Le chanvre industriel est pourtant bien différent du chanvre récréatif, car il ne contient pas de THC, la substance psychoactive. Et il possède de nombreuses qualités, notamment écologiques.

Une chaîne de valeur complète autour du chanvre

La France est le premier pays producteur de chanvre en Europe, avec des champs qui s’étendent sur 16 400 hectares, soit la moitié de la surface totale européenne. L’Hexagone est même le seul pays à avoir développé une chaîne de valeur complète autour de cette plante.

Pour accompagner le développement de cette filière, Bpifrance finance à hauteur de 2 millions d’euros, le projet de la coopérative agricole HEMP-it, spécialisée dans la production de semences de chanvre industriel, à Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire). Celle-ci souhaite construire une unité industrielle innovante et un laboratoire. Car les enjeux de la filière demandent d’importants efforts de recherche et développement.

Le chanvre comme isolant pour le bâtiment

En Vendée, par exemple, la coopérative agricole Cavac a fait le pari du chanvre pour diminuer l’impact carbone du bâtiment, l’un des domaines les plus émetteurs de CO2. Il y a 10 ans, elle a donc créé la première usine française et européenne qui transforme la plante en isolant respectueux de l’environnement.

Aujourd’hui, Cavac travaille à 65 % pour le bâtiment, mais crée également du paillis de chanvre, destiné au paillage pour la jardinerie, et fournit des graines pour le secteur de l’agroalimentaire. L’usine de Saint Gemme La Plaine commercialise aussi des produits à l’industrie automobile ou à des papeteries, car le chanvre peut notamment remplacer la fibre de verre dans les tableaux de bords, ou servir à faire du papier.

• Une croissance de 17 % en un an pour Cavac

Grâce à ces déclinaisons, la culture est donc optimisée. Et l’usine de Saint-Gemme-la-Plaine en pleine forme. Celle qui employait 7 salariés en 2009 est passée à 45 et son chiffre d’affaires a atteint 14 M€. « Notre croissance est de 17 % en 2019 », précise Olivier Joreau, directeur général adjoint de la Cavac et responsable de la filière chanvre, qui travaille avec 300 producteurs en Vendée et dans les Deux-Sèvres. Car les problématiques environnementales et la loi sur la transition énergétique favorisent la filière. « Il y a dix ans, nous étions sur une niche. » Les produits biosourcés dans l’isolation représentaient à peine 2 % du marché. Aujourd’hui, leur part est de 8 %.

Et si le marché est encore timide, la région est l’une des pionnières dans ce domaine. Dès 2015, la Dreal des Pays de la Loire, en partenariat avec Novabuild, cluster régional du bâtiment, menaient une étude sur la faisabilité d’une structuration de la filière chanvre-construction. Leur constat : « Aucune autre région française ne dispose d’une telle variété d’acteurs sur la filière, permettant d’envisager des synergies propices au développement pérenne de cette filière. »

La France produit la moitié du chanvre cultivé en Europe et la filière veut se développer, avec des débouchés dans de nombreux domaine.
La France produit la moitié du chanvre cultivé en Europe et la filière veut se développer, avec des débouchés dans de nombreux domaine. — Photo : Hemp-It

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.