Loire-Atlantique

Emploi

L'association Décoll' ton job défend les circuits courts du recrutement

Par David Pouilloux, le 19 janvier 2022

L'association Décoll' ton job s'engage pour le circuit court du recrutement. Au moyen de panneaux placés dans les commerces, les institutions ou les associations, elle propose des emplois de proximité et encourage le bouche-à-oreille. Pour les entreprises, un moyen original de recruter.

Jessica Beauguitte, déléguée générale de l'association Décoll' ton job, à Rezé.
Jessica Beauguitte, déléguée générale de l'association Décoll' ton job, à Rezé. — Photo : David Pouilloux

On ne sait rien parfois des entreprises qui sont à côté de chez soi, et encore moins de leurs métiers et de leur besoin de recrutement. C’est à partir de ce constat que Jessica Beauguitte a décidé de fonder l’association Décoll' ton job, dont le siège est à Rezé (Loire-Atlantique). "Des offres d'emploi de proximité existent, mais les gens n’en savent rien, explique Jessica Beauguitte, déléguée générale de l’association, créée en 2018. Notre concept, c'est le circuit court de l'emploi et du recrutement." Le moyen ? "On pose des panneaux chez des commerçants, des associations, dans les mairies ou les centres socioculturels, panneaux sur lesquels sont collées des propositions d’emplois des entreprises du coin."

300 panneaux installés en Loire-Atlantique

Aujourd’hui, en Loire-Atlantique, l'association vient d'atteindre les 300 panneaux installés. Elle propose via ses petites annonces de l'emploi des postes couvrant tous les métiers et tous les secteurs d’activité. "Cela va du commerce à l’industrie, en passant par le bâtiment, précise Jessica Beauguitte. Tout type d'emploi, hors celui de cadre. Chaque semaine, sur chaque panneau, nous proposons une dizaine d’offres d’emploi."

Le département de Loire-Atlantique est ainsi divisé en 5 secteurs : Nantes Métropole Nord, Nantes Métropole Sud, le vignoble, la Carene et depuis peu le Pays de Retz. "Le frein à l’emploi est souvent la mobilité, rapporte Jessica Beauguitte. Certaines personnes n’ont pas le permis, pas de voiture, ou ne souhaitent pas faire des heures de transports pour aller jusqu’à leur lieu de travail."

D’où l’intérêt de leur mettre sous les yeux des emplois proches de chez eux. "Le bouche-à-oreille est également important, dit-elle. Quand une personne voit une offre et qu’elle connaît quelqu’un qui cherche un travail, elle n’hésite pas à lui en parler." Détail important : sur les annonces, l’association veille à ce que le numéro de téléphone conduise directement à l’entreprise afin qu’il n’y ait pas d’erreur d’aiguillage.

Rendre accessible les offres d’emploi

L’objectif de l’association  est de rendre accessible les offres d’emploi. "Une partie de la population souffre de la fracture numérique, souligne Jessica Beauguitte. Elle n’est pas à l’aise avec les outils numériques. Or une très grande partie du processus de recrutement a été transférée en ligne." L’équipe de Décoll' ton job prospecte ainsi les sites qui proposent des offres d’emploi et les mets à disposition d'une manière plus simple sur les panneaux, avec un critère de proximité géographique. Autre levier pour trouver des offres d’emploi : les entreprises elles-mêmes. "C’est un service qu’on leur propose, cela peut entrer dans leur démarche RSE. Nous touchons, avec nos annonces, des personnes en recherche d’emploi, des publics précaires, et c’est aussi de l’emploi local. Le service coûte 30 euros par annonce. C’est de la solidarité au service de l’emploi local."

Cap sur Angers et la Corse

Soutenue par Nantes Métropole, le Département de Loire-Atlantique, la Région des Pays de la Loire, Décoll' ton job déploie déjà son activité du côté d’Angers et de la Corse, où quelques panneaux fleurissent déjà. Elle a également le soutien de la fondation SFR et de la fondation de la Banque Populaire de l’Ouest pour développer un projet de panneau numérique pour des nouveaux lieux de diffusion. "Nous sommes dans une région dynamique, où les entreprises créent des emplois, mais il ne faut négliger aucune façon de recruter et ne pas laisser des gens sur le côté. Certains ont juste besoin d’un coup de pouce pour retrouver de l’élan vers le monde du travail. Nous mobilisons les acteurs engagés sur le terrain de l’emploi."

Dans la même lignée, l'association prend en main "le café contact de l'emploi", qui mettent face à face des entreprises qui recrutent et des candidats potentiels. "C'est la même démarche, estime Jessica Beauguitte, il s'agit d'humaniser le recrutement en créant des rencontres et du lien." 

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition