Nantes

Services

Largo se lance en Bourse pour profiter du boom des smartphones reconditionnés

Par Olivier Hamard, le 01 avril 2021

Acteur du reconditionnement dans le domaine de la téléphonie mobile, la PME Largo enregistre une forte croissance depuis sa création en 2016 près de Nantes. L’entreprise envisage une prochaine introduction en Bourse, sur Euronext Growth.

La société nantaise Largo a franchi la première étape d’une future introduction en Bourse.
La société nantaise Largo a franchi la première étape d’une future introduction en Bourse. — Photo : Atypix

Le spécialiste du reconditionnement de téléphones mobiles nantais Largo entame une nouvelle phase de son développement avec une introduction en Bourse, sur le marché Euronext Growth. Elle a passé la première étape avec l’approbation de son document d'enregistrement par l'Autorité des marchés financiers. "Une entrée en Bourse est un très bon vecteur de communication, justifie Christophe Brunot, le dirigeant de la PME de Sainte-Luce-sur-Loire, près de Nantes. Par ailleurs, cela va nous permettre de nous renforcer financièrement et de consolider notre position auprès de nos partenaires de la distribution physique."

Depuis sa création en 2016, Largo a déjà renforcé son capital avec deux levées de fonds : 2 millions d’euros fin 2017 puis 3,1 millions d’euros à l’automne 2019.

Un marché en plein essor

Empreint d’une forte dimension environnementale et d’économie circulaire, le marché de la seconde main dans le domaine de la téléphonie est actuellement en plein essor. "Il est estimé 700 millions d’euros, précise Christophe Brunot, et il s’est vendu en France 2,6 millions de téléphones mobiles reconditionnés en 2020. On estime aussi que 100 millions de téléphones mobiles dorment dans les tiroirs des Français, par manque d’acteurs de l’économie circulaire."

Dans ce secteur en fort développement la société nantaise, qui compte aujourd’hui une quarantaine de personnes, mise sur un savoir-faire 100 % français : tout le process industriel, depuis la réception des produits jusqu’à leur réintroduction dans le circuit, en passant par les éventuelles réparations, les mises à jour, le nettoyage, le reconditionnement et les phases de test en amont et en aval, est assuré dans ses locaux. "Depuis 2016, nous avons reconditionné 140 000 smartphones dont 51 000 en 2020, précise Christophe Brunot, cofondateur de Largo. Nous sommes passés de 9,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 à 10,3 millions d’euros en 2020, avec un fort second semestre, et la tendance est déjà très bonne pour 2021."

Une clientèle de particuliers et de professionnels

Les opérateurs télécoms, tels qu’Orange ou SFR, commercialisent déjà des appareils reconditionnés et vont se renforcer dans ce secteur. Largo entend donc bien devenir un de leurs partenaires privilégiés. Déjà présente auprès d’eux, Largo travaille aussi dans les Dom-Tom, avec l’un des plus importants opérateurs des Caraïbes. Au total, les produits reconditionnés par Largo sont distribués dans 2 000 points de vente physique, sans compter les canaux numériques de distribution. L’entreprise nantaise, pour capter directement une clientèle de particuliers, a également ouvert l’automne 2020 son propre site de vente en ligne, où elle met en avant son savoir-faire français. "Nous apportons une expérience client nouvelle, explique Christophe Brunot, en proposant entre autres un contrôle technique communiqué directement à l’utilisateur."

Parallèlement au marché des particuliers, la société Largo est de même très présente auprès des entreprises pour les accompagner dans le renouvellement de leur parc de téléphonie et veut accélérer cette part en BtoB. Tout en se renforçant sur le marché français, elle envisage également de se tourner vers l’étranger : "Notre première cible sera le marché allemand", précise Christophe Brunot. Devraient suivre l’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal.

La société nantaise Largo a franchi la première étape d’une future introduction en Bourse.
La société nantaise Largo a franchi la première étape d’une future introduction en Bourse. — Photo : Atypix

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail