Nantes

Communication et médias

L'agence de communication VuPar s'engage pour réduire ses émissions carbone

Par Caroline Scribe, le 20 septembre 2022

Dans le cadre de sa stratégie RSE, l'agence de communication nantaise VuPar a réduit de 40 % ses émissions carbone entre 2010 et 2019. Elle  poursuit son engagement, en associant des actions en interne et en externe.

Olivier Tellier, Arnaud Bailly et Benjamin Dupoué, associés de l'agence de communication nantaise VuPar.
Olivier Tellier, Arnaud Bailly et Benjamin Dupoué, associés de l'agence de communication nantaise VuPar. — Photo : Vupar

En 2010, l’agence de communication nantaise VuPar (35 salariés ; 2,8 M€ de chiffre d'affaires) émettait 3,4 tonnes de CO2 par salarié. Près d’une décennie plus tard, la stratégie RSE mise en place dans la foulée de ce premier bilan carbone a ramené ces émissions à 2,1 tonnes par salarié. Cette baisse de 40 % en neuf ans a été obtenue essentiellement grâce au passage en Led de l’éclairage.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle étape qui s’ouvre pour l’entreprise qui a emménagé début 2022 dans de nouveaux locaux à Nantes pour accompagner sa croissance et s’inscrire dans une démarche de bâtiment responsable. "Nous avons choisi de déménager pour répondre à des enjeux environnementaux et sociaux, dans une approche privilégiant la rénovation responsable plutôt que l’optimisation à tous crins ou le neuf", explique Arnaud Bailly, dirigeant de VuPar.

Bâtiment responsable

Sur les cinq premiers mois d’occupation, le nouveau bâtiment, grâce à sa conception et l’utilisation d’un système de chauffage et de production d’eau chaude performant (pompe à chaleur), utilisant une électricité verte et locale fournie par la coopérative Enercoop, a permis de réduire de 80 % les émissions liées au bâtiment et de 10 % l’ensemble du bilan carbone. L’objectif de VuPar est de diminuer de 10 tonnes ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2022.

Parallèlement, un dispositif de récupération des eaux pluviales permet d’alimenter les toilettes et l’installation de panneaux solaires sur la toiture est envisagée pour produire de l’électricité consommée en grande partie par l’agence, ses voisins ou encore revendue. Un dossier est en cours de montage avec l’association citoyenne CoWatt pour décrocher des subventions.

Mobilités douces et sobriété numérique

Parallèlement, tout est fait pour encourager les mobilités douces et, notamment, la pratique du vélo, qui concerne un tiers des collaborateurs : stationnement sécurisé, casiers, douches et une prime de 20 euros par mois pour les salariés utilisant ce mode de locomotion. En outre, un atelier réparation est organisé chaque mois dans les locaux de l’entreprise avec l’intervention d’un réparateur extérieur. Le choix d’une localisation en centre-ville (quartier des Olivettes) y participe également.

Les prochains chantiers porteront sur la sobriété numérique. "Nous réfléchissons aux impacts de la visioconférence sur l’environnement. Nous utilisons ainsi Google Meet, réputé plus performant en termes d'impact carbone. Nous réparons et récupérons les ordinateurs plutôt que d’en racheter et allons de plus en plus vers des clients ayant eux-mêmes des problématiques durables", témoigne Olivier Tellier, directeur conseil associé chez VuPar et cofondateur de l’association Mission Change, qui accompagne les PME dans leur démarche de décarbonation.

L’engagement de VuPar dans la réduction de 50 % de ses GES d’ici 2030 se traduit également par des actions externes. "Un groupe de salariés est impliqué dans plusieurs chantiers menés par le réseau Dirigeants Responsables de l'Ouest : la réduction des plastiques, la renaturation et la transition alimentaire", mentionne ainsi Benjamin Dupoué, directeur création associé.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition