Pays de la Loire

Conjoncture

L'activité économique repart fort dans les Pays de la Loire

Par Caroline Scribe, le 27 septembre 2021

La reprise économique s'annonce vigoureuse dans les Pays de la Loire. Carnets de commandes, trésoreries, prévisions d’emploi, niveau de confiance des chefs d’entreprise…, tous ces indicateurs sont bien orientés. Seules les difficultés d’approvisionnement et, plus encore, de recrutement pourraient perturber ce redémarrage sur les chapeaux de roues de l’économie locale.

70 % des entreprises du bâtiment et 50 % dans l'industrie rencontrent des difficultés à recruter, selon une enquête de la CCI Nantes - Saint-Nazaire.
70 % des entreprises du bâtiment et 50 % dans l'industrie rencontrent des difficultés à recruter, selon une enquête de la CCI Nantes - Saint-Nazaire. — Photo : DR

Dix-huit mois après le déclenchement de la crise sanitaire liée au Covid-19, la Banque de France et la CCI Nantes Saint-Nazaire se sont penchés sur l’état de santé de l’économie des Pays de la Loire. Et le diagnostic est positif : les entreprises de la région connaissent un fort redémarrage de leur activité, même si certains secteurs restent pénalisés.

Deux tiers des entreprises ont retrouvé le niveau d’avant-crise

Les dirigeants d'entreprises interrogés sont 99 % à annoncer des prévisions d’activité se rapprochant de la situation d’avant-crise. 73 % des sociétés ayant répondu à l’enquête de conjoncture menée par la CCI ont même observé une hausse (44 % des interrogés) ou une stabilité (29 %) de leur chiffre d’affaires au premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2020. Les deux tiers ont même déjà retrouvé leur niveau d’activité d’avant la crise.

Des carnets de commandes garnis

Cette reprise, portée par les secteurs du BTP, du service aux entreprises et de l’industrie, est d’autant plus remarquable qu’elle n’est pas obérée par la situation moins favorable des hôtels-cafés-restaurants et, dans une moindre mesure, des commerces. La reprise se matérialise par des carnets de commandes à un niveau historiquement haut, en progression de 48 %, une situation de trésorerie satisfaisante pour les deux tiers des entreprises, un endettement maîtrisé et des performances préservées. Plus de 46 % des entreprises interrogées prévoient ainsi une hausse significative de leurs résultats en 2021.

Ces bons indicateurs sont confirmés par le retour à la normale de la médiation du crédit. Après un point haut de 163 dossiers déposés en avril 2020, il s’est effondré à un seul dossier sur l’ensemble de la région en septembre.

71 000 entreprises soutenues

Une situation notamment permise par le fort soutien mis en place par l'État pour aider les entreprises à traverser la crise. Depuis mars 2020, ce sont au total 71 000 entreprises des Pays de la Loire qui ont bénéficié des différentes mesures : 5,3 milliards d'euros leur ont ainsi été versés au titre du prêt garanti par l'État, 1,4 milliard via le Fonds de solidarité et 1,6 milliard au titre du chômage partiel. Depuis un an, le plan France relance a pris le relais en injectant 2,1 milliards d'euros dans les entreprises installées dans les cinq départements de la région.

Difficultés de recrutement et d’approvisionnement

L’importance des aides publiques et la forte reprise ont permis de préserver l’emploi. Si 64 % des entreprises ligériennes interrogées ont eu recours au chômage partiel, plus de 58 % ont évité les licenciements et 35 % ont même recruté pendant la crise. L’intensité de la reprise provoque d’ailleurs des difficultés de recrutement, plus fortes que ce qui était attendu. 70 % des entreprises du bâtiment et 50 % de celles dans l’industrie en font l’expérience. L’évolution du rapport au travail des collaborateurs (quête de sens, télétravail, horaires décalés…) renforce encore ces difficultés, qui pourraient se révéler plus structurelles, et donc pénalisantes, pour les entreprises. Autre difficulté actuelle : les problèmes d’approvisionnement en matières premières concernent les deux tiers des entreprises du bâtiment et de l’industrie interrogées par la CCI.

70 % des entreprises du bâtiment et 50 % dans l'industrie rencontrent des difficultés à recruter, selon une enquête de la CCI Nantes - Saint-Nazaire.
70 % des entreprises du bâtiment et 50 % dans l'industrie rencontrent des difficultés à recruter, selon une enquête de la CCI Nantes - Saint-Nazaire. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail