Nantes

Numérique

La start-up parisienne Heraw s'implante à Nantes

Par Cyril Raineau, le 20 juillet 2021

Développant une plateforme collaborative de gestion de contenus créatifs, la start-up parisienne Heraw décentralise une partie de son activité à Nantes. Elle occupera trois bureaux du nouvel espace créé par le Palace dans le quartier de la Madeleine.

La start-up parisienne Heraw, fondée par Christophe Rippert (au centre), installe une partie de ses bureaux à Nantes.
La start-up parisienne Heraw, fondée par Christophe Rippert (au centre), installe une partie de ses bureaux à Nantes. — Photo : Heraw

Né en 2014 à Paris et ayant vraiment pris son envol en 2018, Heraw se déploie à Nantes. La start-up fondée par Christophe Rippert, qui développe une solution collaborative modulable de partage, de gestion et de validation de contenus, va occuper trois bureaux du futur tiers-lieu hybride du Palace, dans le quartier de La Madeleine. En septembre, Thomas Grillère, nantais d’origine et cofondateur de la jeune pousse, s’y installera. Il devrait très vite être rejoint par trois autres collaborateurs. Une bonne nouvelle pour le projet Icilundi du Palace, qui prévoit de multiplier les lieux à destination des entrepreneurs à Nantes.

Une plateforme pour gérer des contenus

Christophe Rippert a, lui, été séduit par le concept et l’agencement des locaux quartier Madeleine. Sa start-up Heraw, incubée à la station F jusqu’à fin 2020 et depuis le début de l’année au Village By CA Paris, emploie aujourd’hui six salariés. "Pour résumer, l’application Heraw est une solution collaborative, de gestion et de validation de contenus", décrypte celui qui, outre sa casquette d'entrepreneur, a été comédien et chanteur. Selon lui, aujourd’hui, "la vidéo est le langage incontournable pour communiquer et c’est d’ailleurs elle qui génère le plus d’engagement sur internet. Quand on sait qu’elle représentera d’ici 2022 82 % du trafic mondial sur le web et que pour satisfaire un marketing quasiment en temps réel il faut produire toujours plus et toujours plus vite, il devient urgent de réagir. Les entreprises doivent s’adapter à ces nouveaux impératifs surtout quand s’ajoute le travail à distance".

À cette fin, de multiples applications existent déjà, "mais elles sont rarement interconnectées entre elles et pas toujours sécurisées, remarque Christophe Rippert. Notre idée a été de prendre les meilleurs usages des outils les plus utilisés et de les rassembler dans une plateforme de services métiers intuitive et sécurisée. Cette solution unique permet d’automatiser au maximum les tâches à faibles valeurs ajoutées pour gagner efficacité et faire des économies."

Une levée de fonds et des embauches

Pour mieux saisir l’utilité de l’application, Christophe Rippert prend l’exemple d’un projet. "Au démarrage de celui-ci, je crée mon équipe (le client, la communication, le marketing, le juridique, la production, la post-production, etc. ) et je l’invite sur Heraw en donnant à chacun des droits et des accès en fonction de son périmètre d’intervention". À chaque étape du projet, chacun aura le même niveau d’information et sera en mesure d’apporter ses commentaires directement sur l’image si besoin. Une fois le projet validé, il pourra être exporté vers les plateformes souhaitées (YouTube Viméo, Linkedin…) et sera archivé sur l’application.

La start-up, qui s’adresse à ce jour aux entreprises produisant du contenu, compte une trentaine de clients (TF1, Canal +, HEC, Amundi…) et recense sur une année calendaire 240 000 utilisateurs. Après avoir réalisé 300 000 euros de chiffre d’affaires en 2020, elle table sur 500 000 euros en 2021, puis de le doubler sur les 4 prochaines années. Une levée de fonds d’un million d’euros va être lancée en septembre pour permettre à Heraw d’embaucher 24 collaborateurs.

La start-up parisienne Heraw, fondée par Christophe Rippert (au centre), installe une partie de ses bureaux à Nantes.
La start-up parisienne Heraw, fondée par Christophe Rippert (au centre), installe une partie de ses bureaux à Nantes. — Photo : Heraw

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail