Électronique

La start-up nantaise Bescent passe dans le giron du groupe normand Maison Berger Paris

Par Caroline Scribe, le 14 mars 2019

La start-up nantaise Bescent (ex-Sensorwake), créée par Guillaume Rolland en 2015, est rachetée par le groupe normand Maison Berger Paris, inventeur de la fameuse lampe Berger. Bescent, qui a lancé deux générations de réveils olfactifs, va pouvoir bénéficier grâce à cette alliance des 7 000 points de vente du spécialiste des diffuseurs de parfums.

De gauche à droite : Guillaume Wehrlin, directeur marketing et ventes Maison Berger Paris, Guillaume Rolland, fondateur de Sensorwake et Olivier Sillion, directeur général Maison Berger Paris.
De gauche à droite : Guillaume Wehrlin, directeur marketing et ventes Maison Berger Paris, Guillaume Rolland, fondateur de Sensorwake, et Olivier Sillion, directeur général Maison Berger Paris. — Photo : Maison Berger Paris

« C'est une bonne nouvelle pour nous. Cette alliance va nous permettre de continuer à développer, avec des moyens renforcés et des ambitions renouvelées, des produits innovants sur le marché du parfum intérieur », déclare Guillaume Rolland. L'étudiant nantais a fondé en 2015 la start-up Bescent, qui a lancé deux générations de réveils olfactifs sous la marque Sensorwake, puis Oria, un objet connecté utilisant les propriétés des parfums pour favoriser l'endormissement et un sommeil de qualité.

Après avoir levé un million d'euros sur la plateforme de crowdfunding nantaise Proximea en 2016, puis 1,6 million auprès d'un pool d'investisseurs (Fa Dièse, Pays de la Loire Participations, BNP Paribas et le groupe Givaudan) en 2017, Bescent (750 000 € de CA en 2016) est aujourd'hui racheté par le groupe normand Maison Berger Paris, dont elle devient une filiale à 100%. L'équipe Sensorwake (10 salariés) reste toutefois basée à Nantes, dans l'incubateur d'IMT Atlantique, sous la responsabilité de Guillaume Rolland.

Exploiter le potentiel du marché du parfum intérieur

Le nouvel actionnaire (150 salariés, 50 M€ de CA) est l'inventeur de la fameuse lampe Berger. Créé en 1898, il fabrique et commercialise également une gamme de bougies, diffuseurs, bouquets parfumés... Depuis l'entrée à son capital de la société d'investissement Argos Wityu comme actionnaire majoritaire en 2017, l'industriel de Bourgtheroulde, dans l'Eure, dispose de moyens renforcés pour, notamment, diversifier son offre et capter de nouveaux marchés. L'acquisition de Bescent s'inscrit dans cette stratégie. « Maison Berger Paris et Sensorwake sont deux marques françaises qui opèrent sur le parfum d’intérieur avec une priorité commune, proposer une offre de produits avec des modes de diffusion sains. L’objectif est d’enrichir notre gamme de produits sur le marché du parfum d’intérieur en combinant nos expertises complémentaires », déclare Olivier Sillion, directeur général de Maison Berger Paris.

Conquérir des clients plus jeunes

« Nous étions positionnés comme acteur de l'électronique grand public. Il était intéressant de nous associer à une marque, emblématique, réputée pour son savoir-faire en matière de parfums.Nous gardons notre esprit start-up et notre agilité, mais bénéficions de la force de frappe commerciale et des moyens R&D de Maisons Berger Paris. Le marché du parfum intérieur a un potentiel énorme mais demeure assez traditionnel. Nous avons l'ambition d'apporter de l'innovation et de cibler des publics plus jeunes », complète Guillaume Rolland.

Réaliser des synergies commerciales et R&D

Pour écouler ses futures innovations, Sensorwake pourra désormais compter sur la force de frappe d'un groupe qui réalise 75 % de sons chiffre d'affaires à l'export et dispose de 7 000 points de vente dans 50 pays. L'équipe nantaise, qui dispose d'un laboratoire de prototypage, pourra également puiser dans les ressources du laboratoire de R&D de Maisons Berger à Limoges, spécialisé dans les technologies autour de la céramique, pour continuer à élargir la gamme Sensorwake.

De gauche à droite : Guillaume Wehrlin, directeur marketing et ventes Maison Berger Paris, Guillaume Rolland, fondateur de Sensorwake et Olivier Sillion, directeur général Maison Berger Paris.
De gauche à droite : Guillaume Wehrlin, directeur marketing et ventes Maison Berger Paris, Guillaume Rolland, fondateur de Sensorwake, et Olivier Sillion, directeur général Maison Berger Paris. — Photo : Maison Berger Paris

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.