Nantes

Énergie

La start-up nantaise Beem Energy ambitionne de populariser l'énergie solaire

Par Cyril Raineau, le 31 mars 2021

Les kits solaires à installer soi-même, conçus par la start-up nantaise Beem Energy, commencent à être référencés par les grandes surfaces spécialisées. Objectif fixé par son fondateur : plusieurs milliers de ventes d’ici la fin de l’année.

Les panneaux de Beem Energy ont la particularité de s’installer sans assistance extérieure.
Les panneaux de Beem Energy ont la particularité de s’installer sans assistance extérieure. — Photo : Beem Energy

Après dix-huit mois de R & D, la start-up nantaise Beem Energy (12 collaborateurs), née en mai 2019, a commercialisé ses premiers kits solaires depuis son propre site internet en septembre. Elle passe une nouvelle étape : après Boulanger, Leroy-Merlin référencera prochainement ses panneaux à installer soi-même à son domicile. Trouvent-ils preneurs ? Le co-fondateur de la jeune pousse et président Ralph Feghali reste discret sur les chiffres. "Tout ce que je peux dire, c’est que nous remarquons une croissance supérieure à 20 % des ventes chaque mois depuis le lancement, et une progression multipliée par trois voire quatre en mars par rapport à janvier."

" Proposer le kit le plus simple du marché "

Sur un secteur du panneau solaire ultra-concurrentiel, l’année et demie en recherche et développement avait pour objectif de présenter un produit différenciant. "Nous avons fait en sorte de proposer le kit solaire le plus simple du marché, explique Ralph Feghali accompagné dans ce projet par ses associés Arthur Kenzo et Pierre-Emmanuel Roger. Il s’installe en moins d’une heure chez soi, sans assistance. Et il tient dans un coffre, et peut donc se transporter facilement."

Ces kits sont composés de quatre panneaux pesant 5 kg chacun, à poser en façade ou au sol. Ils se branchent sur une prise électrique classique pour injecter l’électricité directement dans le réseau du domicile. Chaque kit produit l’équivalent annuel de la consommation d’un frigo, d’une box internet ou d’un ordinateur portable. Les économies sont estimées entre 60 et 80 € annuels (le kit est vendu 680 € puis 780 € à partir de juillet). Il est par ailleurs techniquement possible d’en assembler trois pour les brancher sur une seule prise, en fonction de ses besoins.

Si les panneaux solaires proviennent de Chine, la box, la partie "intelligente" est fabriquée à Nantes par un partenaire. Les kits sont assemblés par la start-up à son atelier de Saint-Herblain (44).

Deux applications pour s’affranchir de l’utilité du kit

Autre particularité de l’offre de Beem Energy pour se démarquer de ses concurrents, son produit s’accompagne de deux applications. La première permet de visualiser les panneaux chez soi grâce à la réalité augmentée et calcule la production estimée des panneaux solaires en fonction de leur orientation et de leur emplacement. Un outil d’aide à la décision destiné aux utilisateurs avant même l’installation du kit, précise Ralph Feghali. La deuxième, à vocation pédagogique, estime en temps réel ce qui est produit par le kit et indique l’équivalent en termes de consommation des biens d’équipement de son domicile.

Pour cette véritable première année de commercialisation, Beem Energy ambitionne "de vendre quelques milliers" de ses produits, fait savoir le président de la start-up, tout en soulignant qu’elle se positionne tant sur le marché français qu’à l’international, "l’appétence pour le solaire étant mondiale."

Les panneaux de Beem Energy ont la particularité de s’installer sans assistance extérieure.
Les panneaux de Beem Energy ont la particularité de s’installer sans assistance extérieure. — Photo : Beem Energy

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail