Nantes

Numérique

La start-up du vin My Bacchus annonce une levée de fonds de 2 millions d’euros

Par David Pouilloux, le 24 mai 2022

La start-up nantaise My Bacchus propose des outils numériques connectés aux services de la vinification. Elle confirme son essor avec une levée de 2 millions d’euros. Avec des clients parmi les plus grands vignobles français, la société a pour ambition d’accélérer son développement sur le territoire français et à l’international.

Alexandre Ermenault, dirigeant de My Bacchus, start-up qui conçoit des outils connectés aux services des vignerons.
Alexandre Ermenault, dirigeant de My Bacchus, start-up qui conçoit des outils connectés aux services des vignerons. — Photo : David Pouilloux

Plus de trois ans de R & D ont été nécessaires à la start-up My Bacchus pour créer des outils connectés qui aident les viticulteurs à piloter et à surveiller le suivi de l’évolution des vins de la fermentation jusqu’à la fin de l’élevage. Ce pionnier de la viniculture 4.0, implanté à Saint-Herblain, près de Nantes, confirme son élan avec une levée de fonds de 2 millions d’euros. Le tour de table a été mené par Demeter Investment Managers via son fonds VitiRev Innovation dédié à la transition écologique du secteur viti-vini. Parmi les autres investisseurs figurent Atlantique Vendée Innovation (fonds du Crédit Agricole Atlantique Vendée), Holnest, des investisseurs privés (Antoine Garnier, Sophie Pallas…), ainsi que les investisseurs historiques Pays de la Loire Développement et Bamboo.

Un développement hors Hexagone

"Cette levée de fonds nous donne les moyens de notre ambition à automatiser avec intelligence des actions aujourd’hui sans valeur ajoutée et à répondre aux sollicitations sur tout le territoire français et à l’international, précise Alexandre Ermenault, dirigeant et fondateur. Je veux que My Bacchus soit le leader des solutions intelligentes pour des chais, cuviers écologiques et des vins de qualités maitrisées".

Les outils numériques de My Bacchus proposent un système d'alerte qui permet de sécuriser la fermentation et l'élevage du vin, et assurent une traçabilité rigoureuse. Ils ont déjà prouvé leur pertinence et leur fiabilité dans une soixantaine de domaines, du domaine familial en pays nantais aux quatre des cinq premiers grands crus classés de Bordeaux.

Grâce à ce financement, l’équipe actuelle de six personnes va se renforcer et se structurer pour répondre aux sollicitations des différents territoires vinicoles en France et hors Hexagone, tout en poursuivant un programme technologique R & D. "Nous allons lancer 10 recrutements d'ici à la fin de l'année, précise Alexandre Ermenault. Des commerciaux vont être déployés dans les grandes régions viticoles pour être au plus près de nos clients, dans le Bordelais, en Champagne, en Bourgogne. Nous allons aussi ouvrir un bureau en Espagne, en Italie et bientôt aux Etats-Unis."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition