Nantes

Distribution

La marque de produits d'épicerie La Tribu veut générer un impact positif de la graine à l'assiette

Par Caroline Scribe, le 17 janvier 2022

Entreprise de l’économie sociale et solidaire, la marque de produits d’épicerie La Tribu a pour ambition de construire une offre alimentaire à impact environnemental et social, de la graine à l’assiette. Depuis Nantes, l’entreprise livre 300 magasins bio spécialisés en France.

La Tribu achète son café à des petits producteurs de cacao, organisés en coopératives, au Pérou et dans d’autres pays d’Amérique latine.
La Tribu achète son café à des petits producteurs de cacao, organisés en coopératives, au Pérou et dans d’autres pays d’Amérique latine. — Photo : La Tribu

Générer de l’impact positif de la graine à l’assiette via une approche revisitée du commerce traditionnel, telle est l’ambition de l’entreprise de l’économie sociale et solidaire La Tribu. Fondée fin 2018 en Normandie par Thibault Lanéry et Julien Riou, elle s’est installée à Nantes au printemps 2021. Depuis son entrepôt de Bouguenais, elle approvisionne en huit références de café, quinoa et graines de chia 300 points de vente de distribution bio spécialisés (Biocoop, Comptoirs de la Bio…), répartis dans toute la France. "Notre projet est né de la volonté collective de construire une offre alimentaire à impact environnemental et social, en permettant aux consommateurs de se réapproprier les produits du quotidien et aux producteurs locaux d’accéder à la table des Français sans passer par des grandes multinationales", expose Thibault Lanéry.

Des consommateurs investisseurs

Dans cette perspective, le projet a été développé en collaboration avec les consommateurs par le biais d’une enquête citoyenne réalisée en 2018 qui a servi à élaborer le cahier des charges de la marque. "Nous proposons également aux consommateurs de devenir investisseurs. Nous fédérons ainsi 300 investisseurs citoyens qui participent au capital et disposent d’une voix dans notre mode de gouvernance participatif. Nous sommes financés à 100 % par les consommateurs. Cela doit nous permettre de faire plus que des achats groupés. Nous souhaitons développer de nouvelles filières bio auprès des coopératives de producteurs en systématisant la possibilité pour les consommateurs-investisseurs d’acheter des récoltes en amont", précise le dirigeant.

Soutenir des filières de production durables

Né au cours de la visite d’une exploitation en biodynamie au Mexique, le projet a pour objectif de redonner de la valeur aux petits producteurs locaux, tout en faisant la promotion de pratiques culturales vertueuses favorisant la biodiversité, la préservation des sols… "Nous encourageons le commerce équitable en soutenant les petits producteurs - nous collaborons actuellement avec 5 coopératives en Amérique Latine - et en leur garantissant des prix justes et rémunérateurs. Convaincus par les pratiques agroécologiques, nous cherchons également à récréer des écosystèmes naturels", rapporte Thibault Lanéry. Ainsi, pour chaque kilo de produit vendu, dix centimes d’euros sont reversés à un programme de reforestation en agro-foresterie au Pérou afin de capter un maximum de CO2 dans la terre.

Impact social et local

Outre la défense des petits producteurs, La Tribu contribue à l’inclusion des personnes vulnérables en confiant à un ESAT le conditionnement de ses paquets et au soutien de l’économie locale à travers un partenariat avec un artisan torréfacteur en Normandie. L’entreprise, qui emploie cinq personnes mais ne divulgue pas son chiffre d’affaires, a pour objectif d’étoffer sa gamme avec de nouveaux produits - thé, épices et chocolat - et en diversifiant ses approvisionnements vers d’autres pays d’Amérique centrale et latine, "toujours dans une logique de solidarité internationale", précise le dirigeant.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition