Loire-Atlantique

Télécoms

La Loire-Atlantique accélère le déploiement de la fibre

Par Caroline Scribe, le 28 avril 2021

Pour assurer l’accès à la fibre optique de l’intégralité des territoires restant à couvrir en Loire-Atlantique d’ici à 2025, le conseil départemental passe la vitesse supérieure. Dans le cadre d’une délégation de service public, il a confié à un groupement emmené par Axione le soin de conduire les travaux.

L'objectif du Département de Loire-Atlantique est de couvrir 100 % du territoire en fibre optique d'ici 2025.
L'objectif du Département de Loire-Atlantique est de couvrir 100 % du territoire en fibre optique d'ici 2025. — Photo : DR

L’installation de la fibre optique dans les agglomérations de Nantes, de Saint-Nazaire et de la presqu’île guérandaise avait été attribuée à des opérateurs privés, en l’occurrence Orange et SFR, en vertu d’une décision prise au niveau national. Restait donc au Département de Loire-Atlantique le soin de déployer cet équipement dans les zones rurales.

Une première phase de travaux, confiés au secteur privé dans le cadre d’une régie directe, a permis de mettre en place 114 000 prises depuis 2018. Cette première phase, qui doit s’achever en 2022, représente un investissement de 108 millions d’euros.

Objectif 100 % fibre d’ici 2025

Le conseil départemental passe aujourd’hui à la vitesse supérieure en réponse à des besoins en haut débit rendus encore plus pressants par la crise sanitaire et le développement du télétravail. Pour ce faire, il a retenu, dans le cadre d’une délégation de service public, un groupement mené par Axione, en partenariat avec Vauban et la Banque des Territoires. Leur mission est de couvrir 100 % du territoire en fibre d’ici 2025 (hors zones urbaines). Fibre 44, la société regroupant les trois partenaires, a démarré les premiers travaux qui doivent aboutir à la construction et à l’exploitation de 179 000 prises d’ici quatre ans. Cette opération, qui représente un investissement de 200 millions d’euros, ne coûtera rien au contribuable. Elle sera intégralement financée par les actionnaires de Fibre 44 et des partenaires bancaires (La Caisse d’Épargne Bretagne Pays de la Loire, Natixis, Société Générale et le CIC), en appui de prêts "verts". Fibre 44 reprendra, par ailleurs, d’ici 2027 l’ensemble des infrastructures déployées, soit au total environ 290 000 prises, pour en assurer l’exploitation technique et commerciale jusqu’en 2050, date à laquelle la délégation de service public prendra fin. Le Département deviendra alors propriétaire de la totalité du réseau.

Priorité aux zones d’activité

D’ici la fin 2023, les priorités visent à terminer le déploiement de la fibre optique dans les 60 communes concernées par la première phase encore en cours, à couvrir les zones d’activité qui n’auraient pas été déjà raccordées, à compléter la desserte des principaux centres bourgs de Loire-Atlantique. La construction du réseau et le raccordement des locaux, logements et bâtiments d’activité, devraient générer la création de plus de 500 emplois et contribuer à l’insertion locale, via un crédit de 250 000 heures d’insertion professionnelle et de formation.

Actuellement, 700 à 800 prises de fibre optique sont commercialisées chaque mois, soit près de 30 % et ce taux ne cesse d’augmenter depuis le premier confinement, confirmant l’appétence des particuliers et entrepreneurs locaux pour le haut débit.

Carte du déploiement programmé de la fibre optique en Loire-Atlantique.
Carte du déploiement programmé de la fibre optique en Loire-Atlantique. - Photo : Département de Loire-Atlantique
L'objectif du Département de Loire-Atlantique est de couvrir 100 % du territoire en fibre optique d'ici 2025.
L'objectif du Département de Loire-Atlantique est de couvrir 100 % du territoire en fibre optique d'ici 2025. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail