Loire-Atlantique

Industrie

La fonderie Bouhyer investit 5,5 millions d'euros pour se moderniser

Par Cyril Raineau, le 19 novembre 2020

Le projet de modernisation de la fonderie Bouhyer à Ancenis, en Loire-Atlantique, a été retenu par l’État dans le cadre du plan de relance. Elle investit 5,5 millions d’euros pour répondre aux futures normes environnementales et renouveler son outil de production.

fonderie Bouhyer à Ancenis
La fonderie Bouhyer va investir 5,5 millions d'euros sur son site d'Ancenis. — Photo : Bouhyer

Malgré ses 107 ans, la fonderie Bouhyer, à Ancenis (Loire-Atlantique), affiche une santé de fer : elle investit 5,5 millions d’euros pour se moderniser. Et ses projets ont capté l’attention des pouvoirs publics. L’ETI a été retenue, dans le cadre du plan gouvernemental France Relance, pour bénéficier du fonds de soutien à l’investissement industriel. Elle percevra de l’État une subvention de 800 000 euros. « Nous sommes fiers car seulement trois entreprises ont été sélectionnées dans le département (1) », se félicite le PDG Alain Mimouni.

Un sentiment de fierté qui, selon le dirigeant et actionnaire principal de Cast, la maison mère de Bouhyer également basée à Ancenis, infuse aussi parmi dans toute l'enteprise. Lequelle emploie 250 salariés auxquels s’ajoutent des intérimaires et a réalisé un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros en 2019 (55 millions d’euros pour Cast, qui regroupe également la fonderie Beroudiaux dans les Ardennes). La crise du Covid a affecté l’activité de Bouhyer à hauteur de 17 à 18 % sur les dix premiers mois de 2020.

Améliorer les conditions de travail

Dans les deux prochaines années, la fonderie investira, pour environ un tiers des 5,5 millions d’euros programmés, « dans des travaux liés à l’environnement, car même si nous répondons aux normes en vigueur, note le PDG, nous souhaitons anticiper les futures prescriptions que l’Union européenne prépare et dont nous avons connaissance. »

Les deux autres tiers concerneront la modernisation du site « avec comme premier effet l’amélioration des conditions de travail des ouvriers à travers par exemple l’intégration de cobots » et des machines de dernière génération qui permettent par exemple d’être pilotées à distance.

Une production à destination de l’Allemagne

Bouhyer est spécialisé dans la production de contrepoids en fonte pour l’agriculture et le BTP. Des éléments pesant de une à 19 tonnes qui équilibrent les poids d’engins portant de lourdes charges, tels que des tracteurs ou des chariots élévateurs. « Nous fabriquons des pièces très complexes presque toutes usinées avec des formes très élaborées », précise le dirigeant. Et de citer en exemple « la dernière pièce que nous fabriquons pour notre plus gros client en Allemagne qui est composée de neuf contrepoids tous différents les uns des autres et qui s’emboîtent pour former un ensemble allant à l’arrière de grues ».

Selon les mois, de 85 à 95 % de la production est exportée, en grande partie outre-Rhin. L’Allemagne centralise en effet les plus grands producteurs de matériels de travaux publics. Via les matériels allemands, les contrepoids Bouhyer sont présents dans 55 pays, estime Alain Mimouni.

Mais c’est en France que se situe le principal concurrent, à seulement une cinquantaine de kilomètres d’Ancenis. Il s’agit de FMGC à Soudan (Loire-Atlantique), filiale de Farinia Group (335 M€ de CA sur l’exercice 2018-2019, 1 700 salariés, siège à Paris). « À nous deux, nous estimons que nous représentons plus de deux tiers du marché européen, assure Alain Mimouni. Nous avons la chance en France d’avoir deux leaders européens. »

(1) Outre Cast-Bouhyer, le nantais Armor Solar Power Films (2 000 collaborateurs dans une vingtaine de pays, 280 M€ de CA en 2019) et la Manufacture du Cycle à Machecoul (500 salariés, 125 M€ CA en 2019)

fonderie Bouhyer à Ancenis
La fonderie Bouhyer va investir 5,5 millions d'euros sur son site d'Ancenis. — Photo : Bouhyer

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail