Loire-Atlantique

Conjoncture

La création de start-up recule en Loire-Atlantique

Par Caroline Scribe, le 12 juin 2018

Avec 30 nouvelles start-up créées depuis le 31 mars 2017, la dynamique start-up marque le pas en Loire-Atlantique, selon une étude publiée par l'Agence d'urbanisme de la région nantaise (Auran).

Si la création de start-up ralentit à Nantes, les incubateurs et accélérateurs continuent à se développer. — Photo : Alex Kotliarkskyi - Unsplash

En 2017, les créations d'entreprises ont atteint leur plus haut niveau en France depuis 2010. Cette dynamique s'est accélérée sur la métropole nantaise avec une hausse des créations de 17 % en deux ans. Toutefois, la progression porte pour près de 60 % sur des activités de livraison de colis et de transport de passagers.

30 start-up créées en 2017-2018

Dans ce contexte porteur pour la création d'entreprise, le rythme de création de start-up a ralenti en Loire-Atlantique. 30 entreprises ont été créées entre mars 2017 et 2018, contre 50 sur les périodes précédentes. Deux explications à ce phénomène selon l'Auran : après la labellisation de Nantes Tech fin 2014 et l'émergence de structures et dispositifs d'accompagnement à l'entrepreneuriat, qui ont stimulé l'éclosion de projets, on assiste aujourd'hui à un retour à l'équilibre. Par ailleurs, les porteurs de projet prennent davantage de temps pour tester leur concept sur le marché. Par ailleurs, 6 start-up ont cessé leur activité en 2017.

3 nouveaux incubateurs

L'écosystème entourant les start-up ne mollit pas en revanche avec l'arrivée de trois nouveaux en 2017-2018 : l'accélérateur Axandus par Sercel, l'incubateur Novapuls par Sodero Gestion et l'incubateur NM Cube dédié aux nouveaux médias et pilotés par Ouest Medialab.

96 millions levés en 2017

271 start-up exercent une activité dans le département, dont 85 % sont implantées à Nantes. 16 d'entre elles atteignent le niveau de scale-up (plus de 20 salariés). Ces dernières représentent 60 % des emplois de la Tech nantaise et ont enregistré des levées de fonds record avec 96 M€ en 2017 sur 31 opérations : Horama, Akeneo, Sparklane, EP, Qos Energy ou encore Kiwatch ont chacune levé plus de 3 M€. iAdvize a, pour sa part, réussi une levée de 32 M€.

Si la création de start-up ralentit à Nantes, les incubateurs et accélérateurs continuent à se développer. — Photo : Alex Kotliarkskyi - Unsplash