Pays de la Loire

Financement

La Caisse des dépôts veut investir plus dans les entreprises

Par Amandine Dubiez, le 17 avril 2018

Pour la première fois depuis 5 ans, la commande publique repart à la hausse en Pays de la Loire. La Caisse des Dépôts a investi 1 milliard d’euros pour l’habitat social et les collectivités mais aussi en fonds propres auprès de projets privés. L'institution financière se dit prête à financer de plus en plus d'entreprises qui contribuent à l'attractivité du territoire. 

Philippe Lambert est le directeur régional de la Caisse des Dépôts. — Photo : Amandine Dubiez-JDE

Après cinq années de baisse constante (- 32% en cumulé), la commande publique repart à la hausse en Pays de la Loire. Une augmentation de 2,1% qui reste tout de même en deçà de la moyenne nationale qui s’élève à + 7% (77,3 milliards soit une hausse de 5 milliards par rapport à 2016).

« Je ne sais pas comment expliquer cet écart. L’explication se trouve peut-être dans le dynamisme des acteurs privés de la région qui prennent ainsi le relais sur les finances publiques », avance comme hypothèse Philippe Lambert, le directeur régional de la Caisse des Dépôts. 

4 000 nouveaux logements financés

En tout l'institution financière a investi 1 milliard d’euros sur le territoire en 2017, que ce soit sous forme d’ingénierie des territoires, de prêts, de fonds propres ou de participations à des fonds de créations d’entreprises. Si une majorité de ces investissements, 620 millions d’euros, sont destinés au financement de l’habitat social, l’autre grande partie des investissements, 300 millions d’euros, est destiné au financement des collectivités locales, sous forme de crédits. C’est ainsi que la Caisse des Dépôts à financer par exemple une partie du chantier du Marché d’Intérêt National de Nantes.

18 millions investis dans les entreprises

Enfin, l’institution financière publique  a aussi investi en fonds propres dans des projets privés tels que l’ouverture de l'accélérateur de start-ups le Numa à Angers, la création de résidences services pour séniors, ou encore la construction de la maison en impression 3D par Batiprint. « On peut intervenir auprès d’opérateurs privés dès lors que leurs projets contribuent au  territoire et à son attractivité», rappelle Philippe Lambert. 

« L’objectif est de doubler les investissements pour atteindre les 2 milliards d’euros »

C’est ainsi que la Caisse des Dépôts a aussi investi en fonds propres dans des restaurants ou des commerces parce que ces projets contribuaient à l’attractivité du territoire. "On a investi 18 millions d’euros en fonds propres qui ont généré 60 millions d’euros de projets globaux", indique le directeur régional. Son objectif est de doubler l'enveloppe totale d' investissements pour atteindre les 2 milliards d’euros. 

Priorité au tourisme à Saint-Nazaire et aux commerces à Châteaubriant

Une partie des investissement devrait se faire via le plan Action Coeur de Ville décidé au plan national, qui consiste à débloquer 5 milliards d’euros pour redynamiser le centre de 222 villes moyennes dans toute la France. 8 villes sont concernées dans la région. Il s’agit de Saint-Nazaire, Châteaubriant, Saumur, Cholet et Laval, La Flèche, mais aussi Fontenay-le-Comte.  Elles vont bénéficier d’un investissement supplémentaire de la part de la Caisse des Dépôts qui sera décidé dans les prochaines semaines. « A Saint-Nazaire, il s’agira d’encourager le tourisme, à Châteaubriant, les commerces, à Saumur, ce sont des logements et des commerces etc », énumère Philippe Lambert. 

11 millions d'euros de prêts d'honneur par an 

La Caisse des dépôts investit de plus en plus dans les entreprises. C’est ainsi qu’elle soutient aussi, à hauteur de 11 millions d’euros, les prêts d’honneurs délivrés au créateurs d’entreprises, via les grands réseaux de l’entrepreneuriat. Elle ainsi permis de financer 2 000 créations ou reprises d’entreprises dont une centaine via le nouveau fonds Pays de la Loire Transmission-Reprise.

Une Banque des territoires lancé mi-juin

Pour rendre son offre et ses projets plus lisible des acteurs locaux, la Caisse des Dépôts se prépare à ouvrir, mi-juin, à ouvrir un guichet unique appelé Banque des Territoires. « Il y a quelques années, on avait créé Bpifrance, qui est désormais bien identifiée comme étant la banque des entreprises, il s’agit de faire la même chose pour les territoires. Il s’agit de rendre l’offre de l’institution financière plus lisible des acteurs locaux", précise Philippe Lambert. 

Philippe Lambert est le directeur régional de la Caisse des Dépôts. — Photo : Amandine Dubiez-JDE