Nantes

Télécoms

La 5G fait son arrivée à Nantes

Par Cyril Raineau, le 13 avril 2021

La nouvelle technologie de téléphonie mobile 5G est déployée dans la métropole nantaise à partir du 13 avril. Les élus mettent des garde-fous au déploiement des antennes.

La technologie de téléphonie mobile 5G est disponible depuis le 13 avril à Nantes.
La technologie de téléphonie mobile 5G est disponible depuis le 13 avril à Nantes. — Photo : Stanisic Vladimir

À peine Nantes Métropole terminait de présenter, au terme d’une conférence de presse mardi 13 avril après-midi, les conclusions de la consultation citoyenne sur le déploiement de la 5G, que les opérateurs téléphoniques communiquaient sur le déploiement de cette technologie de téléphonie mobile. Bouygues Telecom annonce l'ouverture de son réseau 5G le 14 avril et Orange confirmera ce mercredi que son réseau est également relié à la 5G. De son côté, SFR a été le premier opérateur à dégainer, lançant ses services dès le 13 avril pour couvrir 75 % de la population de la métropole. 

"Faciliter les opportunités de croissance des entreprises"

C’est d’ailleurs à Nantes que SFR, dès 2019, s’était associé à la SNCF pour mener les premiers tests d’expérimentation de la 5G en gare. "Nantes a construit un écosystème numérique solide et reconnu, dont l’attente en matière de connectivité est forte. La 5G va faciliter et amplifier les opportunités de croissance des entreprises", assure le directeur général de SFR, Grégory Rabuel.

Alors que des intercommunalités comme celle de Nice (la première couverte par cette cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile) ou Montpellier bénéficient déjà de la 5G, Nantes et les communes de la métropole avaient fait le choix de mettre en place un moratoire. Lequel, même s’il n’était pas contraignant juridiquement (les municipalités n’ont pas le pouvoir réglementaire de l’imposer), a été respecté par les opérateurs.

Un rapport attendu de l'Anses

Un moratoire qui a pris fin le 13 avril en même temps que les retours de la consultation citoyenne qui a recueilli plus de 400 témoignages. Il en ressort que, dans la métropole, aucune antenne 5G ne sera allumée à moins de 100 mètres des écoles et crèches (une trentaine d’antennes sont concernées) d’ici les conclusions d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) sur leur éventuelle nocivité. La date de remise de ce rapport n’est pas connue. La métropole nantaise concentre 550 antennes, toutes technologies confondues, dont 200 dédiées à la 5G.

La Métropole va par ailleurs créer un observatoire des ondes pour s’assurer du respect des seuils réglementaires. Autre annonce, la réalisation d’un schéma numérique du territoire qui permettra de mutualiser toutes les nouvelles installations, assurant à titre d’exemple de ne monter qu’un pylône et non quatre pour quatre opérateurs différents.

La présidente de la Métropole Johanna Roland a précisé que la priorité restait le déploiement de la fibre optique sur les 24 communes.

La technologie de téléphonie mobile 5G est disponible depuis le 13 avril à Nantes.
La technologie de téléphonie mobile 5G est disponible depuis le 13 avril à Nantes. — Photo : Stanisic Vladimir

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail