Nantes

Numérique

Interview Julien Hervouët : « D'ici cinq ans, iAdvize sera le leader mondial du marketing conversationnel »

Par Caroline Scribe, le 24 octobre 2017

Alors qu'il vient d'annoncer une levée de fonds record de 32 millions d'euros, Julien Hervouët, cofondateur et dirigeant de la start-up nantaise iAdvize, explique comment il voit sa société dans quelques années.

Julien Hervouët, fondateur et PDG d'iAdvize
Julien Hervouët, fondateur et PDG d'iAdvize — Photo : Elodie Vallerey

Le Journal des Entreprises : L'annonce de votre levée de fonds de 32 millions d'euros est une nouvelle qui doit réjouir l'écosystème numérique nantais. Ce n'est pas si fréquent de lever de tels montants à Nantes !

Julien Hervouët : « L'écosystème nantais va déjà fort avec 200 entreprises dans le domaine du digital. En 2015, nous avions déjà levé 14 millions d'euros et des start-up comme Lengow ou Akeneo ont bouclé des levées de fonds similaires. Aujourd'hui, nous passons à l'étape suivante. Nous sommes désormais une start-up européenne et avons accès à des financements plus ambitieux. »

Le JDE : Quelle entreprise voulez-vous construire avec cette nouvelle levée de fonds ?

J.H. : « Nous contribuons à développer une nouvelle discipline : le marketing conversationnel. Aujourd'hui nous sommes un acteur européen avec des implantations en France, à Londres, Düsseldorf et Madrid. Dans cinq ans, iAdvize sera le leader mondial de ce secteur qui englobe des acteurs à la croisée du marketing, du commerce en ligne et de la relation client. Actuellement, avec notre plateforme Ibbü, nous sommes le seul acteur au monde à proposer des experts, disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour conseiller et accompagner en ligne les clients des marques dans leur parcours d'achat. Nous n'avons pas encore d'équivalent.

C'est pourquoi nous voulons profiter de notre avance technologique pour nous déployer dans un maximum de pays. Outre l'Europe, nous nous implantons aux Etats-Unis avec l'ouverture d'un bureau à Boston. D'autres agences dans ce pays suivront sans doute. Si aujourd'hui l'Europe et les Etats-Unis sont nos priorités, nous avons également l'Asie en ligne de mire. iAdvize emploie actuellement 200 salariés et nous visons un effectif de 450 collaborateurs en 2020. »

Le JDE : Vous avez également annoncé vouloir renforcer vos investissements en R&D ?

J.H. : « Ibbü représente une innovation majeure et nous voulons développer cette plateforme. Plus généralement, nous investissons sur des technologies autour de l'intelligence artificielle pour permettre à nos conseillers experts de gagner en productivité et simplifier leurs taches de façon à ce qu'ils se concentrent sur ce qui fait leur valeur ajoutée : la satisfaction du client et la conversion en achats.

Nous croyons en l'alliance entre l'intelligence artificielle et l'humain. Nous ne voulons pas informatiser de bout en bout la chaîne du parcours client mais laisser l'humain intervenir en tant que conseil. A terme, nous serons amenés à développer d'autres innovations mais en nous concentrant toujours sur le marketing conversationnel ».

Julien Hervouët, fondateur et PDG d'iAdvize
Julien Hervouët, fondateur et PDG d'iAdvize — Photo : Elodie Vallerey

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail