Nantes

Industrie

Industrie du futur : Saunier Duval teste les robots collaboratifs

Par Caroline Scribe, le 21 août 2019

Labellisée "Vitrine Industrie du Futur" en 2017, l'usine nantaise de Saunier Duval mise depuis plusieurs années sur la robotisation. Elle exploite actuellement un nouveau type de robot : le robot collaboratif.

Eric Yvain, directeur de Saunier Duval Nantes.
Eric Yvain, directeur de Saunier Duval Nantes. — Photo : Saunier Duval

Cela fait déjà plusieurs années que l'usine a pris le parti de la robotisation. Labellisé "Vitrine Industrie du Futur" en 2017, le site nantais de Saunier Duval (560 salariés, 200 M€ de CA), qui fabrique des chaudières murales, des panneaux solaires thermiques et des pompes à chaleur, fait même figure de bon élève en matière de digitalisation des procédés de production au sein du groupe allemand Vaillant, auquel il appartient.

« Nous avons déployé une quinzaine de robots dans l'usine. Nous robotisons de plus en plus les tâches pénibles ou difficiles pour les opérateurs, comme l'emballage ou la palettisation des produits et ce, à leur demande. Ou encore, les procédés exigeant beaucoup de rigueur comme le collage. Nous avons acquis le réflexe robot. Cela permet d'améliorer la productivité, la qualité de vie au travail, la qualité des produits. C'est également un facteur d'attractivité de l'entreprise, notamment auprès des jeunes générations », énumère Eric Yvain, directeur général de Saunier Duval Nantes.

Place au "robot collaboratif"

Depuis quelques semaines, l'entreprise nantaise expérimente un nouveau type de robot : le robot collaboratif. Testé sur les lignes d'assemblage des chaudières, ce robot a la particularité de ne pas être encapsulé dans une cage, comme la plupart de ce genre de machines, mais d'être directement au contact des opérateurs. Il ne remplace pas ces derniers, mais collabore avec eux, dans des opérations pénibles et/ou dépourvues de valeur ajoutée, comme l'appréhension et le transport de pièces lourdes. « Il s'agit d'un nouveau pan de la robotique que nous n'avions pas encore exploré. Ces robots autonomes, de faible puissance, sont très souples d'usage et intuitifs. Ils ne nécessitent pas d'efforts de formation importants », souligne Eric Yvain.

Autre avantage, ils représentent un investissement inférieur à celui des robots classiques, de l'ordre de 50 000 euros, auxquels il faut ajouter les accessoires. Si l'essai est concluant, les robots collaboratifs seront déployés sur les autres lignes de production du site de Saunier Duval à Nantes.

Eric Yvain, directeur de Saunier Duval Nantes.
Eric Yvain, directeur de Saunier Duval Nantes. — Photo : Saunier Duval

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.