Nantes

Commerce

Ikea Nantes veut pouvoir ouvrir le dimanche

Par Amandine Dubiez, le 24 août 2018

C'est le magasin Ikea le plus fréquenté de France. Le site nantais du géant de l'ameublement compte entamer des discussions avec la mairie de Nantes et la préfecture de Loire-Atlantique pour ouvrir quelques dimanches dans l'année. Son directeur Philippe Bussinger espère obtenir les autorisations avant la fin de l'année. 

Philippe Bussinger, directeur du magasin Ikea de Nantes.
Le directeur du magasin Ikea de Nantes, Philippe Bussinger, espère obtenir les autorisations pour ouvrir le dimanche avant la fin de l'année. — Photo : JDE

C’est la semaine la plus chargée de l’année qui s’annonce pour le magasin Ikea de Nantes. 70 000 personnes vont venir faire leurs courses dans les allées du géant de l'ameublement en cette période de pré-rentrée scolaire. C’est deux fois plus qu’une semaine classique. « C’est toujours le moment le plus chargé de l’année à cause du nombre élevé de mutations et de déménagements », constate le directeur du magasin, Philippe Bussinger.  

L'établissement nantais enregistre 4 millions de visiteurs chaque année. C’est le site Ikea le plus fréquenté de France, dépassant même les performances des établissements franciliens. Ikea Nantes compte 3 millions de visiteurs de plus que le Château des Ducs de Bretagne, à Nantes, le lieu le plus visité du département.

Négociations à venir

Pour décharger un peu les allées de ses salons, cuisines et salles de bains, son directeur général aimerait bien pouvoir ouvrir le magasin quelques dimanches dans l’année. « Nous sommes aujourd’hui le dernier Ikea de France à ne jamais ouvrir le dimanche », observe Philippe Bussinger. Il compte pour cela renégocier ce mois-ci l'accord de branche avec la Fédération française du Négoce de l’Ameublement et de l’Équipement de la Maison, le syndicat professionnel.

« Cela permettrait de faire redescendre la pression sur les samedis, où nous pouvons enregistrer jusqu’à 20 000 visiteurs en un seul jour. »

Il va aussi engager des discussions avec la préfecture et la mairie de Nantes. Philippe Bussinger aimerait obtenir les autorisations avant la fin de l'année. Il sait que sa mission s'annonce difficile, alors qu’un accord a déjà été signé pour 2018-2020 autorisant les commerces du centre-ville à ouvrir trois dimanche par an. « C’est un sujet difficile. On ne parle pas de 52 dimanches, mais de quelques-uns. Cela permettrait de faire redescendre la pression sur les samedis, où nous pouvons enregistrer jusqu’à 20 000 visiteurs en un seul jour », explique Philippe Bussereau. 

Nantes parmi les meilleurs magasins Ikea de France

En termes de performance, le magasin de Nantes (350 salariés) est celui qui enregistre, encore cette année, la plus forte croissance de chiffre d’affaires de tous les sites français du géant suédois de l’ameublement.

Si son directeur général ne veut pas dévoiler le montant de ses ventes - avançant seulement qu’il dépasse les 100 millions d'euros, il affirme que le développement de son magasin se voit freiné par la question de l’ouverture dominicale. « Nous restons derrière Bordeaux et Toulouse en termes de chiffre d’affaires, alors que nous pourrions faire mieux si nous ouvrions le dimanche », argumente-t-il.

Une croissance tirée par le mobilier de bureaux et la cuisine

Ikea Nantes compte actuellement deux vecteurs principaux de croissance : les secteurs de la cuisine et du mobilier de bureau. « Nous présentons une croissance à deux chiffres depuis deux ans sur ces segments-là, où nous avons ouvert de nouveaux services. Nous avons refait un espace d’accueil et client personnalisé. Sur la partie bureaux, de plus en plus de promoteurs travaillent avec nous », explique le directeur de magasin. 

A terme, Philippe Bussinger aimerait aussi pouvoir agrandir ses locaux qui font actuellement 30 000 m². « Nous sommes un petit magasin Ikea en termes de surface. Nous aurions besoin d’au moins 3 000 m² supplémentaires », précise-t-il.

Philippe Bussinger, directeur du magasin Ikea de Nantes.
Le directeur du magasin Ikea de Nantes, Philippe Bussinger, espère obtenir les autorisations pour ouvrir le dimanche avant la fin de l'année. — Photo : JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.