Vendée

Industrie

Huguet n'a pas peur de voir encore plus grand

Par Amandine Dubiez, le 15 septembre 2020

La crise sanitaire n’ébranle pas sa confiance en l’avenir. Huguet compte investir encore 1,5 million d’euros pour s’agrandir. Si la précédente crise de 2008 avait failli mettre l’entreprise à terre, la PME vendéenne aborde cette période de turbulences avec beaucoup plus de sérénité.

Les robots du groupe Huguet
Huguet investit 1,5 million d’euros pour transformer une parcelle de 3 000 m² en un nouveau site de production. — Photo : Huguet

Concevant, réalisant et assurant la maintenance d’équipements industriels, Huguet maintient son plan de route pour 2020. La PME de 140 salariés compte investir 1,5 million d’euros pour transformer une parcelle de 3 000 m² en un nouveau site de production. Ce site est situé à Luçon, à proximité du siège social de l’entreprise vendéenne, également implantée à Pouzauges (85) et à Sauvagnon (64).

Clientèle diversifiée

Il s’agira de la troisième extension en cinq ans de l’entreprise, qui venait tout juste de boucler un investissement de 1,2 million d’euros. L’industriel injecte également 100 000 euros dans un nouvel équipement. « Nous allons investir dans une salle sèche pour répondre au besoin d’un client dans le secteur de l’énergie », indique Philippe Huguet, PDG de la PME familiale. Cet équipement lui permettra de proposer ses compétences à d’autres clients et diversifier encore sa clientèle.

Le groupe Huguet est capable de réaliser des pièces de moteurs pour l’automobile, des panneaux solaires ou des installations électriques. Sa particularité est de fournir des petites pièces comme des très grandes, pour des clients aux profils très variés, des TPE comme des grands groupes tels qu’Atlantic, Airbus, Plastic Omnium, Ariane Group, Dassault ou Framatome. La PME couvre aussi bien les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique que ceux de l’armement, de l’énergie ou du BTP.

Les leçons de 2008

Cette diversité, c’est la force d’Huguet. C’est ce qui lui permet justement d’affronter la période incertaine sans trop d’inquiétudes. La crise sanitaire n’a pas remis en question ses projets, ni ses plans. Le groupe Huguet s’attend à un chiffre d’affaires stable pour 2020, aux alentours de 21 millions d’euros. « Nous avons eu un seul décalage de projet », note le PDG. « On est prudent, attentif. Mais on ne sombre pas dans la psychose », poursuit Philippe Huguet.

Une sérénité que la PME tire de la crise en 2008 qui avait bien failli mettre à terre l’entreprise familiale vieille de 90 ans. « La crise de 2008 nous a appris que tout pouvait s’écrouler du jour au lendemain. Ce qui nous fait vivre, ce sont les projets d’investissement des industries. Entre 2008 et 2010, plus personne n’investissait. Nos commandes ont chuté », raconte le dirigeant. « Il faut être prudent, diversifié, se remettre en question souvent », poursuit-il. À l’époque, la PME avait dû prendre des mesures draconiennes pour réduire ses charges et éviter le dépôt de bilan. A suivi un vaste mouvement de diversification de clientèle. « Nous travaillions beaucoup pour le secteur automobile. Nous avons donc engagé une diversification dans tous les autres domaines de l’industrie », poursuit le dirigeant vendéen. Un choix payant. Non seulement l’entreprise a réussi à se maintenir à flot, mais en plus elle a augmenté de près de 50 % son chiffre d’affaires en douze ans.

Les robots du groupe Huguet
Huguet investit 1,5 million d’euros pour transformer une parcelle de 3 000 m² en un nouveau site de production. — Photo : Huguet

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail