Vendée

Sport

Témoignage Gustave Rideau : « Je prends de bonnes décisions après avoir pédalé »

Par Adrien Borga, le 04 juillet 2018

Il roule 200 kilomètres par semaine, pour évacuer le stress. A quelques heures du Grand départ du Tour de France depuis Noirmoutier, ce samedi 7 juillet, témoignage d'un patron passionné de cyclisme. Gustave Rideau, PDG du groupe vendéen Rideau (670 salariés, 135 M€ de CA), qui fabrique notamment des vérandas. 

Gustave Rideau, PDG du groupe Rideau,  roule 200 km par semaine.
Gustave Rideau, PDG du groupe Rideau, roule 200 km par semaine. — Photo : Adrien Borga

« Je roule en moyenne 200 kilomètres par semaine. Faire du sport régulièrement permet d’évacuer le stress et de prendre du recul. C’est important de faire autre chose, de s’aérer l’esprit pour éviter le burn-out, voire la dépression. Je prends de bonnes décisions après avoir pédalé. Il n’y a que des avantages à faire du vélo : meilleure hygiène de vie, meilleure condition physique. Surtout, je crois que je ne serais pas aussi heureux dans ma vie. J’ai 67 ans et je pratique le cyclisme depuis l’âge de 35 ans. Je peux dire que c’est la meilleure décision que j’ai prise de toute ma vie.

Etre chef d’entreprise, ce n’est pas facile. Le sport m’a aidé à mieux supporter la pression. Par ailleurs, je sponsorise à hauteur de 50 000 € une équipe de première division amateur dans les Côtes-d’Armor. D’abord par amitié pour le directeur sportif de cette équipe, Mickaël Leveau, mais aussi parce que nous sommes moins présents dans le nord de la Bretagne, ça nous donne un peu de visibilité. Durant l’année 2011-2012, nous avons été co-sponsor d’une équipe pro de troisième division, mais ne n’était pas très bon en termes de visibilité. En la matière, c’est surtout le Tour de France auquel participent les équipes de première division qui est efficace.

Au sein de l’entreprise, nous encourageons la pratique de tous les sports, et pas seulement du vélo, chacun est libre de faire ce qui lui plaît. Pour certains athlètes, nous contribuons à l’achat de matériel ou au paiement de certains déplacements pour se rendre aux compétitions. C’est le cas pour le coureur à pied Julien Cougnaud (qui n’est pas de la famille construction modulaire, ndlr). »

Gustave Rideau, PDG du groupe Rideau,  roule 200 km par semaine.
Gustave Rideau, PDG du groupe Rideau, roule 200 km par semaine. — Photo : Adrien Borga