Services

Goubault : l'imprimeur investit 500 000 euros

Par S.V., le 06 avril 2012

Pour gagner en réactivité, l'imprimerie de La Chapelle-sur-Erdre injecte 500 000€ dans ses moyens de production.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Basée à La Chapelle-sur-Erdre, l'imprimerie Goubault injecte 500 000€ dans deux nouvelles machine sde finition: une plieuse et une piqueuse. L'investissement doit permettre à la PME de 40 salariés de gagner en réactivité. « Depuis dix ans, tous nos investissements ont un seul but: aller plus vite», explique le PDG Dominique Goubault.

« Culture du geek »

Pour le dirigeant nantais, la réactivité de l'entreprise est devenue la problématique essentielle. «Depuis, une demi-douzaine d'années, les commandes tombent de plus en plus la veille pour le lendemain. C'est devenu une vraie tendance. C'est la culture du geek, de l'instantanée. Aujourd'hui, on a une chance d'exister que si on va très, très vite. La raison d'être de l'entreprise, c'est de faire du service. Cela peut être du conseil, mais c'est très souvent le délai», poursuit le dirigeant qui réalise 90% de son activité auprès de PME et de collectivités locales (Manitou, Pilote, Bel'M, etc.). Au-delà de l'optimisation des moyens de production, la stratégie de l'imprimeur nécessite une certaine flexibilité du temps de travail. «On a fait un deal avec l'équipe pour moduler les horaires. S'il n'y a pas de travail, les gars peuvent rentrer chez eux. S'il y en a, ils restent. On compte les heures en fin d'année. Tout ça est encadré par des accords de prévenance, qu'on essaie de limiter en faisant appel au volontariat. C'est une renégociation douce, il n'est pas question de ne pas respecter la vie personnelle des collaborateurs, surtout chez nous où on mène un gros projet de RSE».

5% de croissance en 2011

Dominique Goubault veut faire de la contrainte temporelle imposée par le marché « un vrai avantage, sans toucher à la qualité ». L'imprimerie s'est ainsi lancée dans des démarches qualité, et présente plusieurs certifications (Iso 9001, 14001, 12647-2, etc.). «L'Iso, ce n'est pas un système lourd. Si tu expliques à quoi cela sert en interne et que toute l'équipe se l'approprie, cela devient une vraie démarche d'amélioration continue. L'objectif, il est simple, il s'agit de faire progresser la boîte», appuie le chef d'entreprise. Cette stratégie semble aujourd'hui porter ses fruits. Alors que bon nombre d'imprimeurs mettent la clé sous la porte et que la guerre des prix fait rage, Goubault, qui fête cette année ses 115 ans, affiche 5% de croissance de son chiffre d'affaires (5 millions d'euros) en 2011 ainsi qu'un résultat net de 4,5%.

Goubault
(La Chapelle-sur-Erdre)
PDG: Dominique Goubault
40 salariés
5 M€ de CA
02 51 12 75 75

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.