Services

Girard Agediss : Le transporteur vendéen veut encore grandir

Par F.G., le 04 octobre 2013

TRANSPORT Après avoir repris une partie des activités de SLS, Girard Agediss veut se développer sur le marché grandissant du e-commerce.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

L es opérations de croissance externe se multiplient dans le secteur des transports. Après Grimaud qui a repris le Poitevin Paulus et des rapprochements en Loire-Atlantique (Transports Douaud et STMC, Brelet et Transports Gazeau), c'est au tour de Girard-Agediss de grossir. Au tribunal de commerce, ce dernier a repris cet été la moitié des activités de la société SLS (44,5M€ de CA). Basé dans l'Essonne, ce transporteur a pour spécialité la livraison aux particuliers d'encombrants (gros électroménager, meubles, literies).




Six nouvelles agences

Le périmètre de reprise concerne 75 des 188 salariés et six de ses douze agences : Villabé, Gennevilliers, Bordeaux, Toulouse, Dijon et Nancy. Girard compte opérer un rapprochement des deux réseaux, qui présentent des complémentarités géographiques et produits très fortes (Girard faisait peu de gros électroménager). « On souhaite renforcer notre présence en Ile-de-France, dans le Sud-Ouest et l'Est », détaille David Bouhier, directeur général de Girard-Agediss aux Essarts. « Il s'agissait surtout d'atteindre une taille critique pour progresser sur l'e-commerce. Car ce service impose d'avoir un large réseau pour être au plus proche du client, un système d'informations performant, etc. ». Désormais leader de la livraison de meubles et encombrants à domicile, le Vendéen surfe sur le boom de la vente en ligne. Outre le transport et l'installation, Girard-Agediss assure la logistique (stockage, préparation de commande) pour des enseignes du e-commerce comme Cdiscount ou vente-privee.com. Le transporteur, qui travaille à 75 % en BtoC livre aussi des fabricants de cuisine ou mobilier de bureau. Il va investir un million d'euros dans son système d'information, notamment pour équiper ses routiers en terminaux de livraison sur smartphone.




CDM repris en juin

En juin, il a aussi acquis le fonds de commerce de CDM. Services à La Guyonnière (six salariés, 1M€ de CA) pour renforcer son pôle B to B dans l'Ouest (à destination de fabricants comme Gautier ou de magasins spécialisés comme But, Conforama). « En B to B, c'est la baisse du marché qui rend nécessaires les regroupements », explique David Bouhier.






Comptes repassés dans le vert

Reprise en 2010 par Arcole Industries, un groupe spécialisé dans le redressement d'entreprises, alors qu'il affichait six millions d'euros de pertes, le transporteur a vu ses comptes repasser dans le vert en 2012 (1,2M€ de résultat net). Et souhaite encore grandir. « Nous devrions réaliser 60millions d'euros de chiffre d'affaires cette année, avec des prévisions à 70millions en 2014 », annonce son dirigeant, toujours à l'écoute du marché. « Le phénomène de concentration s'accélère depuis deux ans et d'autres occasions se présenteront dans les mois à venir ».

Girard-Agediss



(Les Essarts) Président : Renaud Sueur 400 salariés 45M€ de CA 02 51 48 47 20

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture